Foot - C1 - Lille - Benjamin André (Lille) : « Une victoire peut lancer notre saison »

·4 min de lecture

Avant de défier Wolfsburg mardi (21 heures), Benjamin André, le milieu de terrain du LOSC, croit en son équipe et dans ses possibilités de montrer un autre visage en Ligue des champions. « Comment abordez-vous cette rencontre de Ligue des champions face à Wolfsburg ?
Il faut savoir dissocier ce match de ce qu'on a fait en Championnat. Évidemment, on n'est pas satisfait du début de saison mais c'est une compétition qu'on rêve de jouer. On se bat chaque année pour jouer la C1, cela a été difficile pour y arriver, on y est et demain (mardi) c'est notre premier match à domicile. Il faudra mettre beaucoup d'enthousiasme pour obtenir le meilleur résultat possible. lire aussi Le programme du groupe G « Nous, on n'a pas de Messi ou de Neymar. Notre force est collective et il faut s'appuyer sur ça » Ressentez-vous beaucoup de pression après la défaite à Lorient (1-2) ?
Il n'y a pas de pression à avoir. On est bien concentrés dans ce qu'on sait faire. On ne voit pas un LOSC conquérant depuis le début de saison mais cette cohésion ne s'est pas évaporée. On en a discuté beaucoup entre nous. Il faut simplement revenir à des bases. On sait tous faire ça. Nous, on n'a pas de Messi ou de Neymar. Notre force est collective et il faut s'appuyer sur ça. Et puis la confiance, ça revient vite. Des choses ne tournent pas dans notre sens en ce moment. Il faut forcer les choses. Comment redevenir le LOSC si solide de la saison dernière ?
Il y a des réglages tactiques à faire, si on prend des buts, c'est que tout ne va pas. Mais je pense que les solutions sont plus individuelles. Chacun doit élever son niveau physique et mental. Je parle pour tout le monde. En faire un tout petit moins peut suffire pour passer à côté. Il faut faire plus de courses, plus de replacements, être plus agressifs dans les duels. On a regardé nos matches en boucle, il n'y a rien de mieux que de se regarder pour comprendre. Là, on se doit de switcher et d'élever notre niveau. lire aussi Peu de changements à prévoir pour le onze de Lille En quoi les saisons post-titre de champion de France sont-elles si difficiles ?
Franchement tout le monde bosse bien, mais, je répète, il suffit d'en faire un tout petit moins, pour baisser le niveau de l'équipe. Si on l'a fait (être solide, bien jouer, être champion), c'est qu'on peut le refaire. On sait où on veut aller. Et je pense qu'une victoire peut te faire basculer du côté de la victoire, elle peut entraîner dans le bon sens et lancer notre saison. « On a été champions en 4-4-2, c'est un système qu'on connaît et dans lequel on est à l'aise » Wolfsburg vous ressemble un peu : une équipe avec un gros collectif.
Oui, ils nous ressemblent assez. C'est une équipe très forte collectivement. Qui met beaucoup d'intensité et court beaucoup, tout le monde défend. Ils ont fait carton plein en Championnat (quatre victoires en quatre journées) ils sont en pleine confiance. Ils ont des super joueurs. C'est la Ligue des champions. lire aussi Maxence Lacroix (Wolfsburg) : « Jouer pour gagner » Pensez-vous qu'un passage dans un système avec trois milieux en 4-3-3 pourrait vous donner davantage de solidité ?
On a été champions en 4-4-2, c'est un système qu'on connaît et dans lequel on est à l'aise. Pour moi, il n'y a pas lieu d'en changer pour l'instant. 19 000 places étaient encore à vendre ce lundi. Ne regrettez-vous pas ce manque d'engouement ?
Moi, je pense à ceux qui vont être présents. J'ai envie qu'on leur montre notre vrai visage. C'est le plus important. Et qu'on voit des sourires et de la cohésion à la fin du match. Comme on l'a connu la saison passée, c'était assez exceptionnel. » lire aussi Le drôle d'été de Reinildo (Lille) Gourvennec : «On veut répondre présent»

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles