Foot - C1 - Lille - Le LOSC « ne peut pas se relâcher » en Ligue des champions contre Salzbourg d'après Jocelyn Gourvennec

·3 min de lecture

Jocelyn Gourvennec, entraîneur du LOSC, estime que ses joueurs ont retrouvé leurs sensations et qu'ils ont pris conscience de la nécessité d'être plus constants pour enchaîner ce mercredi à Salzbourg. En français et pour la toute dernière partie dans un allemand basique mais très correct, Jocelyn Gourvennec a fait le point sur son adversaire autrichien mardi soir. L'entraîneur de Lille admet la montée en puissance de son équipe mais se méfie de Salzbourg, une équipe expérimentée en C1 qui a rarement perdu sur son terrain. « Salzbourg change peu son style et son dispositif en 4-4-2, avec un milieu en losange. Vous attendez-vous à une équipe agressive qui va chercher le déséquilibre?
Ils ont un style qu'ils gardent tout le temps. Je les avais vus en Youth League avec Bordeaux. Leur style était déjà très clair. C'est une équipe dynamique, très technique. Ils pressent et aiment ça avec beaucoup de vitalité et de manière très vivante. Il faudra que l'on soit très bon pour résister à cela et leur poser des problèmes. L'équipe a faim. On a plus de régularité maintenant. Il faut le confirmer à chaque match. L'objectif est de rester équilibré, d'évoluer en équipe et d'être intense. Le niveau est relevé en C1. Salzbourg la joue tous les ans depuis plusieurs années. Ils savent faire. À nous de jouer notre jeu pour leur poser des problèmes. lire aussi Jonathan David est en pleine forme avant d'affronter Salzbourg en Ligue des champions Pourquoi utilisez-vous Timothy Weah à trois postes? Cette polyvalence est-elle un avantage?C'est un atout. Il est encore jeune. Dans sa progression, c'est bien qu'il puisse jouer à plusieurs postes pour son bagage. C'est un joueur investi, très généreux. Une personnalité à part. On l'utilise pour les besoins de l'équipe. Avec l'âge, il va sûrement se stabiliser à un poste. Je pense devant. lire aussi Timothy Weah (Lille, avant le match contre Salzbourg) : « J'ai la dalle » Jocelyn Gourvennec, entraîneur de Lille «Peu d'équipes ont gagné ici en C1. Naples, le Bayern Munich. » Vos performance vous apportent-elles plus de sérénité ?
Oui. On a senti que les joueurs avaient besoin d'avoir de bonnes sensations. Il faut le cultiver. On se prépare pour ça. lire aussi Lille avec Jonathan Bamba face au Red Bull Salzbourg Votre homologue, Matthias Jaissle explique que vous êtes les favoris...
Salzbourg est très solide chez lui. Peu d'équipes ont gagné ici en C1. Naples, le Bayern Munich. D'autres mais pas beaucoup. C'est dire. On a beaucoup d'envie, on veut être un bon challenger. À domicile, en Championnat, ils gagnent tous leurs matches. C'est un bon défi pour faire un match plein. Quand Jonathan David marque, le LOSC gagne...
Il est lancé plus tôt cette saison. La saison passée, il avait été efficace à partir de novembre. C'est aussi un garçon généreux dans sa personnalité comme sur terrain. Il est devenu important pour l'équipe. Il se déplace bien, commence à devenir un vrai buteur. Avoir cinq occasions nettes à Strasbourg (2-1, samedi), ça commence à compter pour un attaquant. voir aussi Jonathan David (Lille) : « Je n'étais pas prêt » Êtes-vous sortis de votre mauvaise passe?
On sait que l'on ne peut pas se relâcher. Les joueurs ont pris conscience de ce qu'ils doivent faire de manière plus régulière. D'être plus constant, plus fort collectivement. Comment appréciez-vous la hiérarchie de votre groupe en C1?
Il est assez dense. Sans doute Séville possède le plus d'expérience. Les quatre équipes ne sont pas loin les unes des autres. La régularité et la maturité feront la différence. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles