Foot - C1 (F) - Manchester City-Olympique Lyonnais : les joueuses passées au crible

L'Equipe.fr

Ce samedi (15h), Manchester City reçoit Lyon en demi-finale aller de la Ligue des champions. L'occasion de comparer cinq joueuses de chaque effectif.Karen Bardsley VS Sarah Bouhaddi - avantage BouhaddiNée aux Etats-Unis de parents anglais, KAREN BARDSLEY, 32 ans, a choisi de représenter l'Angleterre. Elle a débuté sa carrière aux Etats-Unis où elle a été élue meilleure gardienne du championnat en 2010 alors qu'elle évoluait avec les Sky Blue FC. En sélection, elle était la gardienne titulaire de l'équipe d'Angleterre, troisième de la dernière Coupe du monde en 2015 au Canada. Arrivée à Manchester City en 2014, elle a joué un rôle majeur dans la conquête du titre de champion d'Angleterre de City l'an passé. Cette saison, en Ligue des champions, elle n'a encaissé qu'un seul but.À 30 ans, SARAH BOUHADDI est la gardienne incontournable à Lyon depuis 2010. Même quand elle a subi une opération de l'épaule en 2015, après la Coupe du monde, elle est parvenue à revenir à son meilleur niveau et à reprendre sa place de numéro 1 en club et en sélection. Si elle est encore parfois sujette à des sautes de concentration, Bouhaddi est clairement la meilleure gardienne de France et l'une des références européennes. Cette saison, elle n'a encaissé que 6 buts en D1 et 3 en Ligue des champions.Jennifer Beattie contre Wendie Renard - avantage RenardDifficile de tenir la comparaison face à Wendie Renard, mais JENNIFER BEATTIE, 25 ans, se défend plutôt bien. Polyvalente – elle peut évoluer en défense centrale ou au milieu – Beattie a débuté sa carrière en Ecosse, son pays natal, avant de rejoindre Arsenal entre 2009 et 2013. Son palmarès (2 championnats d'Angleterre, 2 Cup) ne demande qu'à être étoffé. Après une saison à Montpellier (2013-2014), elle s'est engagée avec Manchester City. Comme Renard, elle n'est pas maladroite devant le but adverse (22 buts en 106 sélections).Capitaine de l'OL depuis quatre ans, WENDIE RENARD est une patronne. À seulement 26 ans, Renard a déjà tout gagné avec Lyon. Dix fois championne de France, elle compte aussi trois Ligues des champions à son palmarès et six Coupe de France. Elle apparaît également dans l'équipe-type mondiale de l'année 2016. Techniquement, elle est au-dessus de la moyenne surtout pour une défenseur, ses relances sont propres et elle est aussi capables de marquer des buts sur coups de pied arrêtés grâce à sa grande taille mais dans le jeu (6 buts en 21 matches cette saison).Jill Scott VS Dzenifer Marozsan - avantage MarozsanIl y a quelques années, JILL SCOTT avait hérité d'un surnom : «Peter Crouch». En plus d'être grande et fine (1m81, 64 kg), la milieu de terrain faisait le robot quand elle marquait des buts, de quoi faciliter la comparaison avec le buteur anglais. Agée de 30 ans, Scott a débuté sa carrière en 2004 à Sunderland avant un passage à Everton. Elle a signé à City en 2013. Elue meilleure joueuse de la saison 2007/2008, elle est devenue une référence à ce poste en Angleterre : joueuse box to box, elle aussi possède une belle technique et aime les duels et le contact. En 2015, elle a pris la troisième place du Mondial avec l'Angleterre. Cette saison en C1, Jill Scott est la joueuse qui a commis le plus de fautes (15) mais elle a aussi inscrit un but et délivré une passe décisive en six matches.Avec le départ de Louisa Necib, qui a mis un terme à sa carrière, Lyon pouvait craindre de perdre en qualité technique au milieu de terrain. Mais DZSENIFER MAROZSAN a très vite comblé le vide laissé par Necib. La milieu de terrain allemande de 25 ans, arrivée de Francfort l'été dernier, est simplement l'une des meilleures joueuses au monde. Balle au pied, elle sait tout faire. Le palmarès de cette joueuse à la vision et à la technique exceptionnelles est solide (une Ligue des champions, un Euro, JO 2016), mais pourrait être encore plus étoffé. Marozsan occupe actuellement la tête du classement des meilleures passeuses de la C1 avec 5 offrandes décisives. Elle a par ailleurs inscrit deux buts en six rencontres.Kosovare Asllani contre Eugénie Le Sommer - avantage Le SommerÀ son arrivée au PSG en 2012, la Suédoise KOSOVARE ASLLANI avait été présentée comme la Zlatan Ibrahimovic au féminin. Côté physique, cela ne sautait pas aux yeux, mais elle était censée être aussi efficace que son compatriote. Son passage au PSG ne marquera pas l'histoire du club même si elle a inscrit 29 buts en 43 matches sous le maillot Parisien. En 2016, elle a rejoint City après avoir résilié son contrat avec Paris. Avec zéro but marqué en six matches disputés cette saison en C1, son rendement est un peu décevant même si elle a délivré deux passes décisives.Depuis sept ans, EUGÉNIE LE SOMMER est l'une des attaquantes françaises les plus prolifiques. Elle a posé ses valises à Lyon en 2010 et depuis, elle n'a fait qu'une seule saison en-dessous de 20 buts. Cette saison, elle est la meilleure buteuse lyonnaise avec 25 buts marqués en 24 matches dont cinq en Ligue des champions (comme Camille Abily). Le Sommer est également la joueuse qui cadre le plus (12 tirs cadrés) parmi les joueuses présentes dans le dernier carré.Carli Lloyd contre Alex Morgan - avantage LloydCARLI LLOYD et Alex Morgan n'évoluent pas au même poste – Lloyd est milieu offensive, Morgan attaquante – mais les deux Américaines ont choisi de franchir l'Atlantique pour vivre une nouvelle expérience cette année. Meilleure joueuse mondiale en 2015 et en 2016, Carli Lloyd, 34 ans, semble se bonifier avec le temps. Puissante, avec un mentale à tout épreuve, Lloyd a conduit les États-Unis vers la victoire au Mondial 2015. Ses débuts avec City sont excellents puisqu'en deux rencontres de C1 disputées contre Fortuna, en quart de finale, elle a déjà trouvé une fois le chemin des filets.Pour l'OL, la venue d'ALEX MORGAN constitue un coup judicieux sur le plan sportif comme sur le plan marketing. Morgan est une véritable star aux Etats-Unis (3 millions de followers sur Twitter, autant sur ses comptes Facebook et Instagram). Si elle a mis un peu de temps à trouver ses marques dans le jeu lyonnais, elle a déjà inscrit 9 buts en 10 matches depuis son arrivée en janvier. En Ligue des champions, où elle a disputé deux rencontres, elle n'a pas encore marqué.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages