Foot - C1 - Monaco - Les fans de Monaco : «On ne rendra jamais assez» aux supporters de Dortmund

L'Equipe.fr

Après la solidarité immense du match aller, les fans de Monaco et de Dortmund se sont retrouvés ce mercredi au Louis II, pour le quart de finale retour de C1 (20h45). Les Monégasques veulent communier pour saluer l'hospitalité des Allemands.Mardi dernier, après l'attaque du bus du Borussia Dortmund, une immense solidarité, spontanée, est née à Dortmund. Les fans de Monaco, privés de match et sans logement, ont immédiatement bénéficié de mains tendues allemandes, pour les héberger une nuit, pour assister au match reporté au lendemain. Ces gestes, multiples et superbes, ont eu un grand retentissement en France, à Monaco et bien sûr en Allemagne. S'ils ont scandé leur soutien au BVB à Dortmund, les fans de Monaco entendent encore rendre hommage au Borussia ce mercredi.Venus de Valenciennes, Clotaire et Benjamin font partie de ces fans monégasques accueillis par des fans en Allemagne. Devant le Louis-II, à quelques instants du coup d'envoi du quart de finale retour, ils ont encore la tête là-bas. «On était six à avoir été hébergés là-bas, on n'est que tous les deux au retour, avancent-ils. Aujourd'hui, on s'est promenés dans Monaco, on a croisé beaucoup d'Allemands et on a discuté avec eux, c'était bon enfant. On a reparlé de cet énorme élan de solidarité.»A l'aller, les deux hommes et leurs quatre amis avaient offert une place pour le Signal Iduna Park à l'enfant de leur famille d'accueil pour les remercier. «Ils n'ont malheureusement pas pu avoir un billet pour le retour, regrettent-ils. Ils l'avaient demandé, mais ils étaient limités en nombre, et ils n'ont pas pu venir. C'est dommage, on a créé une grande famille, il s'est passé un truc tellement fort là-bas...»A Monaco, l'ambiance est différente, plus posée. Mais la fraternité est bien là. «C'est très fair-play. Nos chants du match aller, c'était spontané, et ici c'est un peu pareil. On a lancé un mouvement sur les réseaux sociaux pour les accueillir le plus chaleureusement possible ici, #WelcomeBVBFans. Certaines boutiques de Monaco ont inscrit des messages pour les remercier, en allemand, suite à leur accueil de l'aller.» Les deux amis veulent une communion en tribunes, mais ne sont pas au courant d'une quelconque animation préparée : «Je pense qu'on va leur rendre hommage en tribunes, mais ça se fera spontanément, toujours. On va encore scander "Dortmund, Dortmund". Mais on ne leur rendra jamais assez. Même la place qu'on leur a payée à l'aller, c'est rien par rapport à ce qu'ils ont fait.»Mathis et Mickaël sont venus ensemble également, l'un de Dijon, l'autre de Grenoble. Le premier porte un maillot de l'ASM, le second celui du BVB. Ils veulent incarner cette entente, même s'ils n'étaient pas présents au match aller. «Avec ce qui s'est passé, c'est un symbole de notre bonne entente. On a tout suivi des événements depuis la France, on n'a pas été surpris de la solidarité, mais il faut les remercier. On voudrait tellement le leur rendre. Désormais, on est deux clubs amis», clament-ils.Ancien abonné, Benjamin de Nice a également hâte de communier avec les fans de Dortmund. Pour cela, il a fait entorse à ses habitudes en achetant une écharpe avec les couleurs des deux clubs. «J'ai été très agréablement marqué par ce qu'il s'est passé à l'aller, c'était important pour moi cette écharpe. Je n'achète jamais ce genre d'objet, mais là je voulais avoir une trace.» «On sait que le Borussia a des fans immenses, mais cet élan de solidarité a été très beau, très bon à voir dans le foot actuel», poursuit-il.Il a déjà en tête sa manière de rendre hommage au BVB : «Je vais être dans la tribune collée aux supporters de Dortmund et la première chose que je vais faire c'est les applaudir. Malgré les événements de l'aller, j'aurais aimé être là-bas et vivre ça. Parce que derrière le drame, ce sont de beaux moments, des grands moments.»Les Ultras se sont rassemblésLes Ultras de Monaco s'étaient eux réunis sur la digue qui borde le stade Louis-II, vers 16h00. Ils étaient environ 200 à deux heures du coup d'envoi. Ambiance barbecue, décontractée, avant d'assurer le spectacle en tribunes. Un tifo est prévu, mais difficile d'en savoir plus sur sa teneur. La plupart veulent se concentrer sur le match de ce mercredi, et pousser derrière l'ASM. Mais ils auront en tête la main tendue par leurs homologues mardi dernier.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages