Foot - C1 - Monaco - Leonardo Jardim (Monaco) : «On a fait l'histoire»

L'Equipe.fr
Leonardo Jardim, entraîneur de l'AS Monaco, a conscience d'avoir réalisé un authentique exploit en qualifiant son équipe pour les demi-finales de la Ligue des champions, après avoir sorti le Borussia Dortmund (3-2 ; 3-1).

Leonardo Jardim, entraîneur de l'AS Monaco, a conscience d'avoir réalisé un authentique exploit en qualifiant son équipe pour les demi-finales de la Ligue des champions, après avoir sorti le Borussia Dortmund (3-2 ; 3-1).Leonardo Jardim, entraîneur de l'AS Monaco, qualifié pour les demi-finales de la Ligue des champions après avoir sorti le Borussia Dortmund (3-2 ; 3-1) : «On n'a rien gagné, mais on a fait l'histoire. C'est la première fois qu'une équipe sort de 3e tour préliminaire et va en demi-finale de la Ligue des champions. Ces joueurs vont rester dans l'histoire. Dortmund est une grosse équipe. Mais, avec notre maîtrise, notre organisation, on savait qu'on aurait des espaces. Avec une grosse pression durant 20 minutes, nous avons marqué. Je pense que la victoire est très méritée. Il y a eu 3-1 mais cela aurait pu finir 5-3 ou 6-3. Monaco et Dortmund ont manqué des occasions. On a fait un match très costaud avec maîtrise et ambition. On n'a jamais voulu garder le résultat. On a toujours voulu attaquer pour marquer. Notre ADN est le football d'attaque. On amène la France dans le top 4 de la Ligue des champions.«Cette Ligue des champions, c'est celle de la France»Pour nous, il n'y a pas de préférence (pour l'adversaire en demi-finale), ce sont trois très belles équipes. Notre ambition, c'est de profiter des demi-finales et de jouer avec nos qualités. Les quatre équipes peuvent gagner la compétition. Nous ne sommes pas favoris, mais nous allons jouer la demie avec la même ambition que les quarts, avec l'envie de nous qualifier. Tous mes joueurs ont joué à un gros niveau. La défense, les milieux axiaux, excentrés, les attaquants ont marqué. L'entrée de (Nabil) Dirar qui a apporté de l'équilibre, celle de Valère (Germain) qui a marqué.Il n'est jamais facile de jouer l'Europe à ce niveau puis de jouer le championnat pour le gagner. Nous savons que c'est dur. On est l'équipe qui joue le plus en Europe. On va faire 16 matches de Ligue des champions. Mais on a l'ambition de jouer à un grand niveau. On ne peut pas dire aux joueurs de changer cette mentalité. Il faut bien récupérer. A choisir ? c'est normal de préférer gagner la Ligue des champions. Mais c'est plus difficile que de gagner le championnat. On va essayer d'aller aux limites dans les deux compétitions, qui sont très importantes. Cette Ligue des champions, c'est aussi celle de la France, qui n'a pas l'habitude d'aller en demi-finale de cette compétition. On représente un pays.»Vasilyev : «Déjà exceptionnel»Monaco : «Une saveur particulière pour moi»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages