Foot - C1 - Monaco - Monaco : des jeunes joueurs en feu et sans limite ?

L'Equipe.fr
Face à Dortmund, Monaco a encore pu compter sur l'apport énorme de ses jeunes joueurs. Mais ces prodiges ont-ils une limite ? Peuvent-ils poursuivre ainsi dans le dernier carré de Ligue des champions ?

Face à Dortmund, Monaco a encore pu compter sur l'apport énorme de ses jeunes joueurs. Mais ces prodiges ont-ils une limite ? Peuvent-ils poursuivre ainsi dans le dernier carré de Ligue des champions ?Des quatre formations qualifiées pour les demi-finales, Monaco sera forcément la plus inexpérimentée. «C'est la première fois pour tout le monde», a lâché Bernardo Silva en arrivant devant les médias, expliquant qu'aucun de ses coéquipiers n'avait encore connu une demi-finale de Ligue des champions auparavant. Cette inexpérience des hautes sphères de la Ligue des champions ne semble pas gêner l'AS Monaco pour le moment. Face à City comme contre Dortmund, les Monégasques se sont vite mis au niveau. Mieux, ils ont été portés par des joueurs jeunes, impressionnants de maturité dans le jeu.Des records pour les uns, une folle maîtrise pour les autresKylian Mbappé (18 ans), Almamy Touré (20 ans), Thomas Lemar (21 ans), Benjamin Mendy, Bernardo Silva (22 ans) et Tiémoué Bakayoko (22 ans) étaient titulaires ce mercredi, pour le retour contre Dortmund. Ils ont tous les six réalisé une prestation énorme, comme un immense pied de nez à ceux qui doutaient de leurs capacités à résister psychologiquement à une telle pression. Le phénomène Mbappé a encore garni sa collection de records : plus jeune joueur à atteindre la barre des 5 buts en Ligue des Champions, plus jeune joueur à marquer à l'aller et au retour lors d'un quart de finale de C1, premier joueur à marquer lors de ses quatre premiers matches à élimination directe en Ligue des Champions...Son compère Thomas Lemar a aussi été incroyable, devenant le premier joueur à délivrer une passe décisive lors de quatre rencontres consécutives en phase à élimination directe de Ligue des Champions depuis Andres Iniesta en mai 2011. Impliqué dans 5 buts lors de ses 6 derniers matches de Ligue des Champions (1 but, 4 passes décisives), le Guadeloupéen, discret dans les médias, ne ressort pas toujours parmi la constellation d'étoiles monégasques. Et pourtant...Pour Bakayoko, Mendy et Silva, on en vient à se demander s'ils n'ont pas commencer à jouer en pro à 12 ans, tant leur maîtrise du jeu ressemble à celle de joueurs de 30 ans, au cuir tanné. Les trois hommes ont, grâce à leur intelligence de jeu, permis à l'ASM de souffler en fin de match contre Dortmund. Savoir faire ça à 22 ans, c'est géant.Dans la gestion, ça peut coincerSi les jeunes portent Monaco, ils manquent encore d'un peu d'expérience sur certaines phases, de gestion d'un avantage au score notamment, comme l'a expliqué Kylian Mbappé après le match : «Il y a encore deux ou trois choses qu'on peut améliorer. Je pense qu'à certains moments on subit trop, le bloc est trop bas donc on subit des occasions et on peut le payer cash. Après on peut pas tout faire mais bon... ».La jeunesse de Monaco lui joue parfois des tours, et le but de Reus encaissé au retour des vestiaires mercredi, en fait partie. Le relâchement monégasque après la pause a déjà été visible plusieurs fois cette saison. D'ailleurs, Monaco n'a préservé sa cage inviolée que deux fois lors de ses quatorze derniers matches de Ligue des Champions, après ne pas avoir pris de but lors de sept de ses dix précédents. Jusque-là, la puissance de l'attaque monégasque a caché les moments de doute. Mais dans le dernier carré, il ne faudrait pas qu'ils soient en pleine lumière.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages