Foot - C1 - Monaco - Le sacre en C1, une ambition encore enfouie pour Monaco mais...

L'Equipe.fr
L'AS Monaco a réalisé un retour sur investissement de plus 600% avec les ventes cet été de Kylian Mbappé, Bernardo Silva, Tiemoué Bakayoko et Benjamin Mendy.

Monaco est l'équipe la moins expérimentée des quatre demi-finalistes de la Ligue des champions. Mais peut-elle créer la surprise et la remporter devant le Real, l'Atlético et la Juve ? Certains joueurs y croient, sans le clamer trop fort non plus. Premier à se présenter devant les médias comme à son habitude, après la qualification de Monaco pour les demi-finales, le vice-président monégasque Vadim Vasilyev a commencé par rappeler tout le chemin parcouru par son équipe, partie du troisième tour préliminaire de C1 et que personne n'attendait en début de saison. Il a fait part de sa fierté, et sa conclusion a laissé place à toutes les interprétations : «Ce qu'on a fait est déjà exceptionnel, mais si on peut aller plus loin...». «On ne se prend pas la tête, on est une bonne équipe, alors pourquoi ne pas la gagner ?», clamait Nabil Dirar dès le match aller. Si, devant les micros, l'ASM transmet une forme d'imperméabilité à la pression, certains extraits trahissent l'envie des Monégasques de créer l'exploit, et de remporter la Ligue des champions. «Les quatre équipes peuvent gagner la compétition. Nous ne sommes pas favoris, mais nous allons jouer la demie avec la même ambition que les quarts, avec l'envie de nous qualifier, a estimé Leonardo Jardim, précisant qu'il «est normal de préférer gagner la Ligue des champions». Valère Germain a lui était plus clair. «Quand on est en demies de C1, on veut aller au bout», a clamé l'attaquant monégasque, avant de conclure en espérant «s'enflammer le 4 juin», au lendemain de la finale de Cardiff. Falcao a été encore plus gourmand, et «rêve de gagner toutes les compétitions». Dans le jeu en tout cas, l'ASM a les armes pour aller au bout selon Benjamin Mendy : «On sait que quand on presse une équipe on est très durs à jouer, contre n'importe qui. On est des compétiteurs et on veut tout jouer».Pour Dembélé, Monaco peut le faire Vaincu deux fois en une semaine par Monaco (3-2, 3-1), l'attaquant de Dormtund Ousmane Dembélé a été impressionné par la force et la sérénité des Monégasques. «Ils ont été bons à l'aller comme au retour. Ils ont une très bonne équipe, qui maîtrise son sujet. Contre nous, ils ont mis beaucoup d'intensité, ils se connaissent par cœur, a avancé l'international français. De là à les voir en vainqueur ? «Pourquoi pas, il reste de très grandes équipes et Monaco en fait partie. En demi-finales, tout est possible». Avec cette équipe-là, en effet, tout semble possible.À voir : Monaco fidèle au rendez-vousLes 3 précédentes demi-finales de Monaco

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages