Foot - C1 - Monaco - Tiémoué Bakayoko (Monaco) : «On ne s'attendait pas trop à ça»

L'Equipe.fr
Le milieu de terrain de Monaco Tiémoué Bakayoko a avoué avoir été surpris par le début de match offensif des joueurs de la Juve.

Le milieu de terrain de Monaco Tiémoué Bakayoko a avoué avoir été surpris par le début de match offensif des joueurs de la Juve.«Comment analysez-vous ce match ?Ils nous ont mis sous pression d'entrée. On ne s'attendait pas trop à ça. Ils ont tenu le ballon. Ils ont monté haut leur bloc. C'est dommage qu'on encaisse ce premier but que je pense évitable. Après la pause, on a eu de réelles opportunités. Mais on a manqué d'efficacité. Et une grande équipe comme la Juventus nous punit sur une erreur avec un deuxième but.Quelle était l'ambiance dans le vestiaire ?On était tous déçus. Après une défaite, on l'est forcément. Mais on a eu le soutien du coach et du président. Ils sont venus nous dire que ce n'était pas terminé, qu'on faisait quelque chose de bien, qu'on s'était bien battus et que, maintenant, il fallait se tourner vers Nancy (en Ligue 1, samedi à 20h00).Le compte-rendu du matchVous avez joué avec un masque pour protéger votre nez. C'était comment ?C'est différent. Ça m'a un peu gêné au début mais avec le temps c'est passé. Je me suis imprégné du masque et je me suis senti de mieux en mieux.Quelles sont les raisons d'y croire avant ce match retour ?Chaque match a sa vérité. Aujourd'hui, la Juve a une avance sur nous. Au match retour, on ne sait pas ce qu'on peut faire. Mais on ira là-bas avec l'envie de marquer des buts.Cette défaite change-t-elle votre approche du match de samedi contre Nancy ?Elle ne change rien, notamment car ce sont deux compétitions différentes. On réalise quelque chose de beau cette saison. Il ne faut pas que cette défaite remette tout en cause. On va se tourner sur le match de Nancy et ensuite on tentera de renverser le résultat à Turin.Vous allez vous consoler avec le titre de champion ?Oui, en tout cas on va désormais se concentrer sur le Championnat. Le titre n'est pas gagné. Rien n'est jamais acquis. Il reste quatre journées (trois, en fait, mais Monaco a un match en retard, ndlr). Ça va être difficile jusqu'au bout. Ce qui est sûr, c'est qu'on a notre destin entre nos mains.»Bernardo Silva : «La Juve a été très intelligente»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages