Foot - C1 - OM - André Villas-Boas (entraîneur de l'OM) : « On ne veut pas battre ce record négatif »

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

De retour à Porto, sa ville de naissance, le coach de l'OM s'est dit très ému mais aussi déterminé à faire un résultat. « Sergio Conceiçao a dit que le Championnat de France est meilleur que le celui du Portugal. Êtes-vous d'accord ?
Sergio a fait cette analyse quand il était entraîneur de Nantes. Les deux Championnats sont très intéressants, les résultats sont plus stables ici au Portugal, avec trois grands clubs qui veulent gagner le Championnat. En France, il y a plus de concurrence derrière le PSG. Je suis très content de revenir ici, dans ce stade. Je suis lié à ce club. C'est beaucoup d'émotions, je vis un moment spécial. Vous répétez que cette double confrontation est très importante. Qu'attendez-vous de vos joueurs ?
Ce sont nos deux dernières chances pour rêver d'une qualification. On a l'obligation de faire quelque chose sur ces deux matches si on veut se qualifier. Cela à cause de nos deux défaites contre l'Olympiakos (1-0) et City (3-0). On se trouve dans cette situation où on affronte Porto directement pour la qualification. On doit cela à notre club, à nos supporters, il faut faire quelque chose de différent sur l'état d'esprit, sur l'animation.
lire aussi Payet : « C'est la dernière chance » Comment expliquez-vous la relation que vous avez avec cette ville où vous êtes né ?
J'ai lu les articles qui étaient fascinants et qui m'ont fait revivre les moments vécus ici. Après, c'est ce que chacun ressent pour sa ville de naissance. J'y ai passé ma jeunesse, j'y ai ma famille, il y a mon club de coeur. C'est comme retourner à Marseille pour un Marseillais, ce sont deux villes qui ont du charisme. C'est viscéral, comme attachement. « On a fait un très bon mercato et donc il y a de la compétition » Y a-t-il un sentiment de revanche dans le vestiaire entre vous ?
Oui évidemment, mais on avait le même sentiment avant ces deux matches perdus, la même envie de gagner. On a le sentiment de toujours jouer pour gagner à cause de la grandeur du club et de son passé. On n'est jamais en vacances, on est toujours concentrés, on est bien en Championnat. Il faut pousser les joueurs pour donner un peu plus. Si cela ne nous permet pas de prendre des points dans cette compétition, il faut faire mieux. On ne veut pas battre ce record négatif. Mais pour participer à ces records, en tout cas, il faut être là. Si on est là, c'est parce qu'on a fini deuxièmes la saison dernière. Mais c'est un groupe qui apprend, avec beaucoup de joueurs qui découvrent la compétition.
lire aussi Villas-Boas, Porto d'attache Sanson, Payet, Benedetto ont perdu leur place : comment imaginer leur retour dans l'équipe, et comment vont-ils ?
Le vrai changement pour l'OM, c'est que maintenant il y a de la compétition dans le groupe. Sinon on aurait souffert pour mettre une équipe en place à chaque match. Les mecs qui sont là pour prendre la place sont bons. Je suis toujours clair avec eux, mais c'est la grosse différence par rapport à la saison dernière. On a fait un très bon mercato et donc il y a de la compétition. Mais on croit dans les joueurs qui nous ont qualifiés, je suis là pour les aider. On doit faire mieux, c'est sûr. »