Foot - C1 - PSG - Kylian Mbappé : l'absence de Robert Lewandowski « est une bonne nouvelle » pour le PSG

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

L'attaquant du PSG Kylian Mbappé a reconnu dimanche sur Téléfoot que l'absence de Robert Lewandowski pour les quarts de finale de Ligue des champions contre le Bayern Munich « est une bonne nouvelle ». « On ne va pas faire la fine bouche : Robert Lewandowski est un grand joueur, et son absence est une "bonne" nouvelle pour nous, même si je n'aime pas trop me réjouir des blessures des autres », a reconnu Kylian Mbappé dans un entretien à Téléfoot dimanche. L'attaquant polonais du Bayern Munich s'est blessé en sélection et ratera les quarts de finale de Ligue des champions, dont l'aller se joue mercredi (21 heures). Presnel Kimpembe ne tient pas le même discours que son coéquipier : « J'aurais préféré que Lewandowski soit là. Je suis un compétiteur et j'aime bien jouer contre de grands joueurs. Après, qu'il soit là ou pas ça ne va pas changer grand-chose, ça reste une grande équipe du Bayern. »

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Kimpembe : « Une petite revanche contre Coman » « En Ligue des champions, il n'y a que des grandes équipes, et le Bayern fait partie des favoris, estime par ailleurs Mbappé. On va aller là-bas et on n'a pas à rougir : on va jouer avec nos qualités et on va voir où ça va nous mener. [...] Je suis toujours attendu, et ça ne me gêne pas. Je ne me suis jamais caché, c'est un grand match, et j'ai toujours voulu jouer ce genre de match. [...] On veut vraiment réussir à gagner les trophées nationaux avant tout, et ensuite la C1, mais ça, c'est autre chose encore ». Kimpembe a aussi évoqué ses retrouvailles avec son grand ami Kingsley Coman, plus de six mois après la défaite en finale de la dernière édition de la Ligue des champions (0-1). « Quand on est tombé sur le Bayern, j'ai appelé tout de suite Kingsley en FaceTime. On est très content de se retrouver et de jouer l'un contre l'autre. C'est une petite revanche. »