Foot - C3 - Ligue Europa : Nice craque face au Slavia Prague

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

S'il était parvenu à égaliser face à la formation tchèque, Nice a été battu par le Slavia Prague, lors de la 3e journée de la Ligue Europa (2-3). Le match : 3-2 Impuissance quatre. Jusqu'où va s'arrêter la faillite du football français sur la scène continentale ? Après les défaites de Marseille, de Rennes et du PSG en Ligue des champions, Nice a à son tour craqué ce jeudi sur la pelouse du Slavia Prague (2-3), en Ligue Europa. Si le club azuréen compte bien jouer à fond cette C3, il n'a pas été capable de récolter autre chose qu'une défaite face à une formation tchèque minée par le coronavirus, alors... Le début de match des Aiglons a pourtant laissé envisager un autre résultat et ils auraient d'ailleurs pris l'avantage avec un Dolberg plus adroit (7e, 10e). Mais les clubs français sont décidément bien tendres, et Nice, condamné à évoluer sans Dante pendant de longs mois, a constaté qu'il serait bien difficile d'être aussi imperméable sans son capitaine (voir ci-dessous).
lire aussi Le film du match Menée au score juste après le quart d'heure de jeu (16e), la formation de Patrick Vieira a malgré tout égalisé par Gouiri (33e) et aurait pu encore ramener quelque chose de ce déplacement. Mais Nice a encore été puni par naïveté juste avant la pause (1-2, 43e), avant de céder définitivement en seconde période (1-3, 71e). En fin de rencontre, Ndoye a bien su réduire l'écart (2-3, 90e+2). En vain... Avec trois points en trois journées, l'OGCN devra absolument battre le Slavia, le 26 novembre, pour entrevoir le tour suivant. En attendant, il devra disputer deux chocs en L1, contre Monaco et Marseille, et tient l'occasion de redonner le sourire à ses supporters en cas de succès contre ses rivaux. Le fait : l'enfer sans Dante La grave blessure de Dante, victime d'une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche, va faire du mal à Nice, c'est une certitude. Et la rencontre de ce jeudi soir l'a prouvé. A la 16e minute, Kuchta a profité d'un rebond favorable sur le tibia de Pelmard puis d'une mésentente entre Daniliuc et Bambu pour tromper Benitez. Avant la pause, Sima a battu l'Argentin d'une reprise de la tête sur corner, alors qu'il se trouvait totalement seul aux six mètres. Enfin, Kuchta a signé un doublé en reprenant à bout portant un centre de Traoré. Là encore, l'attaquant se trouvait bien seul, plein axe. Sans son capitaine, l'OGCN a montré une infinie faiblesse en défense. Et il va devoir trouver bien vite des solutions.
lire aussi Le groupe C de Ligue Europa Le joueur : Gouiri confirme encore C'est l'une des rares bonnes nouvelles de la soirée. Débarqué cet été en provenance de Lyon, l'attaquant a encore montré l'étendue de son talent en marquant un très beau but, alliage de technique et de sang-froid. Trouvé à l'entrée de la surface côté gauche après une récupération haute de Lees-Melou, le joueur de 20 ans a décalé Rony Lopes, qui lui a remis le ballon en une touche. Gouiri a alors contrôlé de la tête, avant de battre Kolar d'un petit pointu tout en toucher (1-1, 33e). Si cette réalisation n'a pu empêcher la défaite, elle prouve au moins que Nice ne s'est pas trompé en s'octroyant ses services.