Foot - C3 - Monaco - Niko Kovac (Monaco), après le nul contre le PSV : « On a manqué de passion »

·2 min de lecture

L'entraîneur de l'AS Monaco, tenue en échec 0-0 par le PSV Eindhoven jeudi, mais toujours en tête de son groupe en Ligue Europa, a reconnu que son équipe n'avait pas assez enflammé le match. Niko Kovac (entraîneur de Monaco, après le match nul 0-0 contre le PSV Eindhoven, jeudi, en LIgue Europa) : « Cela n'a pas été le meilleur match des deux équipes. C'était tactique. Je suis satisfait de ne pas avoir pris de but. En première période, on n'a rien montré. Il y avait de la crainte chez mes joueurs. C'était bien mieux en seconde mi-temps. Ce n'est pas si facile (de savoir pourquoi Monaco ne parvient pas à enchaîner), la saison dernière on a été bien en deuxième partie de saison. On joue plus de rencontres. Je prends la responsabilité de la tactique. On a manqué de passion, de conviction et de puissance. Les derniers matches contre Brest et première mi-temps, ce n'est pas mon équipe. L'agressivité manque. (Sa gestion à la mi-temps) Parfois il faut réveiller le vestiaire. J'essaie d'être calme d'habitude. Mais là, j'ai été plus bruyant, c'est certain. On a aussi fait trois changements et on est passé de cinq à quatre derrière. Mais ça n'a pas été suffisant. » lire aussi La phase de groupes de la Ligue Europa (groupe B) Benoît Badiashile, défenseur de Monaco « On n'a pas été à la hauteur » Benoît Badiashile (défenseur de Monaco) : « La performance n'a pas été bonne. On va retenir le fait qu'on reste premier. Il faut être positif : un ''clean-sheet'', c'est toujours bien sur le plan défensif. Mais on n'a pas été à la hauteur de l'événement. En première mi-temps, je n'ai pas senti de la peur, mais un peu plus de retenue. En seconde mi-temps, on a été meilleurs. » Roger Schmidt (entraîneur du PSV Eindhoven) : « On a fait un bon match. On était la meilleure équipe. Malheureusement, on n'a pas réussi à gagner. On a pêché dans le dernier geste mais on a laissé Monaco loin de nos buts. Je suis très satisfait de ne pas avoir pris de but. Quand on ne peut pas marquer, il faut savoir tenir le 0-0. Monaco a joué avec huit défenseurs en première mi-temps. Ce n'est pas facile de parvenir à se créer beaucoup d'occasions dans ces conditions, d'autant plus qu'il nous manque beaucoup de joueurs, blessés. Ce groupe est difficile. Il faudra battre Sturm Graz. On a montré ce soir qu'on est toujours en vie. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles