Foot - C3 - OL - Bruno Genesio (Lyon) : «Tourné sur ce match» contre le Besiktas

L'Equipe.fr
À la veille du quart de finale aller de Ligue Europa contre le Besiktas Istanbul (jeudi, 21h05), Bruno Genesio, l'entraîneur de l'OL, assure que son équipe est passée à autre chose après la claque à domicile contre Lorient, samedi dernier en Ligue 1 (1-4).

À la veille du quart de finale aller de Ligue Europa contre le Besiktas Istanbul (jeudi, 21h05), Bruno Genesio, l'entraîneur de l'OL, assure que son équipe est passée à autre chose après la claque à domicile contre Lorient, samedi dernier en Ligue 1 (1-4). «Le match de Lorient a-t-il été vite évacué ? Vite, ce n'est pas l'adjectif que j'emploierais. Il a été évacué parce que le match le plus important est toujours celui qui arrive. Mais en ce qui me concerne, il n'est pas totalement évacué. C'est arrivé trop souvent cette saison en Championnat pour l'évacuer. À quoi vous êtes-vous attelé depuis cette défaite ? Le travail a été essentiellement basé sur la tactique de notre équipe par rapport à notre adversaire et la préparation de ce match. Quand je dis que je ne l'ai pas évacué, c'est personnellement mais dans le travail, on est très vite passé à autre chose, on s'est tout de suite tourné sur ce match. Quinze mille supporters du Besiktas sont attendus au Parc OL. Craignez-vous de jouer "à l'extérieur" ? Non parce qu'il y aura 43 000 fans lyonnais. J'ai confiance en nos supporters pour qu'ils fassent plus de bruit que les 15 000 Turcs. C'est comme ça que je vois les choses. On aura le public derrière nous, on jouera un vrai match à domicile.Morel: «Un peu inhabituel» Les absences de Quaresma et Aboubakar constituent-elles une bonne nouvelle ? Et quel est selon vous le point fort de cette équipe ? C'est une équipe qui a des principes forts collectivement. Elle est bien organisée, elle défend bien, avec du caractère et le sens du collectif. Je ne pense pas que l'absence d'un ou deux joueurs, même majeurs, soit un problème pour cette équipe. Est-elle, selon vous, supérieure à l'AS Rome ? Je ne dirais pas supérieure ou inférieure. Elle est différente avec peut-être moins d'individualités fortes, encore que... Son collectif et ses principes en font, en tout cas, une équipe avec une forte identité de jeu.» A voir : Jérémy Morel «15000 supporters turcs ? Un peu inhabituel»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages