Foot - C3 - OL - Jean-Michel Aulas : «Ils n'avaient qu'une possibilité, celle de fuir sur le terrain»

L'Equipe.fr
Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, estime que les supporters lyonnais n'avaient pas d'autre choix que d'envahir le terrain pour échapper aux bombes agricoles lancées par les fans turcs.

Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, estime que les supporters lyonnais n'avaient pas d'autre choix que d'envahir le terrain pour échapper aux bombes agricoles lancées par les fans turcs.Jean-Michel Aulas (président de l'OL) : «De nombreux blessés n'ont pas voulu partir tout de suite par fierté. Avec ces engins de feu, certains ont eu des blessures sévères. Il y a eu un certain nombre de bombes agricoles qui ont explosé au-dessus de nos fans et donc ils n'avaient qu'une possibilité, celle de fuir sur le terrain. Heureusement qu'ils l'ont envahi, sinon ils auraient été pris au piège par les supporters turcs qui sont rentrés en force. Une partie de ces supporters n'avaient pas de billet. Ça a été une expérience très difficile. C'était à moi de prendre la responsabilité, autrement on n'aurait pas pu jouer.Avec la loi française, à partir du moment où on vend des billets sur une billetterie digitale, on n'a pas le droit de faire du refus de vente. On a simplement fait en sorte qu'il n'y ait pas de vente à l'étranger pour éviter un certain nombre de choses. Ils se sont très, très bien organisés. Il y a eu l'arrivée de supporters turcs qui n'auraient jamais dû être là, venant d'Allemagne. Quelqu'un leur a vendu les billets. Ce sont des gens dangereux. En arrivant à convaincre nos supporters de rejoindre la tribune, on a sauvé le match. Et comme en général, on est toujours récompensé quand on fait une bonne action, nos joueurs ont véritablement fait une seconde période excellente. C'est aussi un petit clin d'oeil du destin.J'ai bien cru que le match n'aurait pas lieu et là c'était pour l'Olympique Lyonnais une catastrophe. Notre responsabilité aurait été engagée. On a montré qu'on était un club organisé, qui sait prendre ses responsabilités. Je les ai prises.»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages