Foot - C3 - OL - Pourquoi Lyon peut croire à l'exploit en demi-finale retour de la Ligue Europa contre l'Ajax Amsterdam

L'Equipe.fr

Lourdement battu en demi-finale aller de la Ligue Europa sur la pelouse de l'Ajax Amsterdam (1-4), Lyon possède malgré tout quelques raisons de croire en l'exploit. En voici cinq exemples.Cette fois, Lacazette sera vraiment là Blessé lors du match retour contre Besiktas, Alexandre Lacazette est réapparu sur les terrains à Amsterdam. Mais l'attaquant n'a pas pu peser sur le sort de la rencontre : le score était déjà de 4-1 au moment de son entrée en jeu, à la 76e minute. Au Parc OL, l'international français sera forcément plus en jambes. «Je ne ressens plus de douleur depuis cinq-six jours, sinon je n'aurais pas pris le risque, a-t-il expliqué en zone mixte. Je savais que je ne pouvais pas jouer plus de vingt minutes donc j'attendais mon heure.» A l'Amsterdam ArenA, l'OL a manqué de profondeur, de point d'appui, de liant offensif. Tout ce qu'apporte Lacazette. Alors, la question se pose : avec un Lacazette à 100 %, l'OL peut-il remonter son handicap ? C'est ce que veut croire Jean-Michel Aulas. «On aura tous nos atouts au retour, Alexandre a pu rentrer, il va aller mieux, et il pourra jouer, je pense, dimanche contre Nantes», a dit le président du club rhodanien, qui se voulait confiant. «Il faut demander aux autres, je ne peux pas répondre», a réagi Lacazette lorsqu'on lui a demandé si son équipe se portait mieux lorsqu'il était apte. On peut le faire pour eux : avec ou sans lui, ce n'est vraiment pas la même chose.Le Parc OL sait être bouillant Les joueurs de l'Ajax ont été totalement transcendés par l'incroyable ambiance de l'Amsterdam ArenA. Alexandre Lacazette a d'ailleurs évoqué en zone mixte «la belle ambiance» de ce stade. C'est peu dire, tant les supporters néerlandais ont été impressionnants durant l'ensemble de la rencontre. Au match retour, les supporters du Parc OL auront eux aussi un rôle à jouer, et les Lyonnais n'ont pas manqué de le souligner.«Le stade, j'en suis convaincu, sera plein jeudi pour un exploit possible», a ainsi espéré Jean-Michel Aulas. «On aura besoin du public pour emballer tout ça», a affirmé de son côté Lacazette. Mettre le feu, le Parc OL sait faire. L'an dernier, une incroyable ferveur avait porté l'équipe de Bruno Genesio lors de la « finale » pour la deuxième place contre Monaco. Résultat ? L'OL s'était imposé 6-1. Un score qui les enverrait au septième ciel.L'Ajax, les vertus et les défauts de la jeunesse Mercredi, Lyon a été emporté par la fougue de la jeune équipe néerlandaise. Aussi stupéfiant que cela puisse paraître, la moyenne d'âge de l'Ajax, pour cette rencontre, était d'à peine 22 ans et un seul titulaire avait plus de 24 ans : Lasse Schöne (30 ans). Les conséquences de ce vent de fraîcheur sont multiples : l'enthousiasme, qui a débordé les Lyonnais mercredi, l'insouciance, mais aussi un manque d'expérience et peut-être une incapacité à maîtriser réellement l'intégralité d'une rencontre. «J'ai vu le match de Schalke ici, et si l'équipe allemande aurait pu prendre 5-0 ou 6-0, cela ne l'a pas empêchée de mener 3-0 chez elle au retour, il faut donc analyser les choses avec sérénité», a estimé Jean-Michel Aulas. Alors, certes, si la formation allemande a finalement été éliminée (0-2, 3-2 a.p.), cette confrontation donne des idées. D'ailleurs, l'équipe de Peter Bosz n'a gagné qu'un seul de ses sept déplacements dans cette Ligue Europa, et elle a perdu ses deux derniers voyages. A Schalke, donc, comme à Copenhague (1-2). Et à voir les longues minutes de communion au terme de la rencontre avec leurs supporters, ses joueurs se voient déjà en finale.Lyon l'a déjà fait Si les renversements lyonnais en Coupes d'Europe ne sont pas légion, l'OL a déjà fait vivre des remontées endiablées à ses supporters. En 2001, les joueurs de Jacques Santini, battus 4-1 par le FC Bruges en 16es de finale aller de la Coupe de l'UEFA, avaient réussi l'exploit d'éliminer le club belge au retour. «Il faut se souvenir de Bruges, en 2001, où nous avions perdu sur le même score. Et puis il y avait eu ce retour fantastique, avec un soutien merveilleux du public lyonnais», s'est remémoré Jean-Michel Aulas en zone mixte.Cette année-là, Luyindula avait permis à l'OL de rester en vie à l'aller, et Sonny Anderson l'avait envoyé au paradis au retour. Le Brésilien avait signé un triplé, offrant la qualification à sa formation au bout du temps additionnel (90e+3). Alors, pourquoi pas ? D'ailleurs, malgré l'ampleur de la défaite, les Lyonnais voulaient toujours y croire. «On n'a pas le choix. On ne va pas lâcher, il y a une finale à la clé», a lâché un Maxime Gonalons mobilisateur. «Personnellement, je sais que c'est possible», a renchéri Alexandre Lacazette. De toute façon....Remonter 4-1, Lyon l'a déjà fait... ça ne peut pas être pire Techniquement et mentalement, Lyon a été d'une faiblesse rarement vue cette saison à l'Amsterdam ArenA. Alors, quoi qu'il se passe au Parc OL, il sera difficile de reproduire une prestation aussi catastrophique. «Manque de concentration» pour Gonalons, «peur de mal faire» pour Lacazette, les Lyonnais se sont fait dévorer dans tous les secteurs de jeu. «On a vraiment fait quelque chose de mauvais ce soir», a parfaitement résumé Lucas Tousart. Une faillite symbolisée par les notes attribuées dans nos colonnes au secteur défensif lyonnais, où les 2 se sont multipliés (Jallet, Diakhaby, Morel, Tousart, Gonalons).Lyon balayé par l'AjaxSans un Lopes décisif à de (trop) nombreuses reprises, le score aurait même été beaucoup plus lourd. Pourtant, l'OL avait déjà prouvé cette saison qu'il savait réaliser de grandes performances, à l'image de son match nul à la Juventus en Ligue des champions (1-1), de ses qualifications contre la Roma (4-2, 1-2, en 8es) et à Istanbul contre Besiktas à l'issue d'une séance de tirs au but irrespirable (2-1, 1-2, 7-6 aux t.a.b., en quarts) en C3. Les Lyonnais seront-ils capables de renverser ce scénario fortement compromis ? Réponse jeudi prochain.À VOIR : Maxime Gonalons : «Rien n'est terminé»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages