Foot - C3 - OM - Pour Jorge Sampaoli (OM), le match de Ligue Europa contre Galatasaray aurait dû être arrêté

·4 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Jorge Sampaoli, l'entraîneur de l'OM, a estimé vendredi que la rencontre de Ligue Europa contre Galatasaray (0-0), interrompue une dizaine de minutes jeudi pour jets de fumigènes et de bombes agricoles, aurait dû être arrêtée. Taquin, Jorge Sampaoli a passé une tête en salle de presse et a fait la moue devant ce qu'il a vu, un auditoire prêt à le cuisiner après le nul face à Galatasaray (0-0) ce jeudi : « Tous les jours avec vous ! Changez de questions ! » Les incidents de la soirée ne l'ont pas du tout amusé, en revanche, et il l'a fait savoir avec des mots tranchants. lire aussi OM-Galatasaray, encore des incidents en tribunes « Comment jugez-vous le niveau physique de votre équipe ?
Il y a une accumulation de fatigue chez certains joueurs, on l'a vu via nos datas poussées. On a aussi constaté des pics d'intensité, plus que la normale, chez beaucoup de joueurs. Cela montre que l'équipe a fait beaucoup d'efforts pour gagner ce match hier (jeudi). On a peu de temps pour récupérer. On a déjà un nouveau défi très important ce week-end, on affronte le champion de France en titre, Lille, chez lui. On va mettre la meilleure équipe possible pour ce match. lire aussi La 9e journée de Ligue 1 Vos ambitions du début de saison dans les différentes compétitions, et notamment en Ligue Europa, sont-elles toujours d'actualité ?
Cela nous motive de voir que de très bonnes équipes, avec de très bons joueurs, commencent à revenir, elles vont de mieux en mieux. Lille, Lyon, Monaco ont eu des débuts difficiles mais s'améliorent. Nous, on a profité de la confusion chez certains concurrents en début de saison, on a pris un petit matelas d'avance. Maintenant, il va falloir faire plus, aller plus loin, pour ne pas se faire dépasser par ces grandes équipes. On doit approfondir notre idée de jeu, éviter les erreurs commises, notamment dans la construction. Comme entraîneur, on se voit peut-être un petit peu trop beau en début de saison, puis on s'ajuste. Mais on l'a vu en Coupe d'Europe, on a été pour moi supérieur au Lokomotiv Moscou et à Galatasaray. On n'a pas réussi à gagner, mais on doit garder nos convictions dans le jeu, continuer sur cette idée. « Pour moi, ce qui s'est passé hier est une honte » Les résultats plus poussifs des deux dernières semaines ne semblent pas vous atteindre votre confiance en l'équipe.
On a à peu près les mêmes occasions que lors des matches gagnés par le passé, à Montpellier, Monaco ou contre Rennes par exemple, et on a été intéressants à l'extérieur depuis le début de saison. On manque de finition en ce moment, mais on reste sur le bon chemin. L'état d'esprit affiché me permet d'être serein, tranquille, on va retrouver ainsi la route du succès. Bien sûr, à Marseille, il y a l'exigence du résultat, mais on sait qu'on a dû faire une toute nouvelle équipe à l'intersaison, qu'on n'est pas dans une situation économique florissante. C'est aussi la réalité, il faut se souvenir de la situation héritée à mon arrivée. lire aussi Sampaoli et l'apport de Milik Qu'attendez-vous d'Alvaro au poste de libéro, en lieu et place de Balerdi ?
Leo Balerdi venait de joueur trois matches de suite, il avait besoin de souffler. Les changements servent aussi à ça. Alvaro a fait un bon match hier soir. Malgré les rotations, qui sont une nécessité, l'idée reste la même. Concernant le gardien, on cherche une solidité selon la période, les matches. Mais c'est pareil pour tous les postes, on aspire juste à trouver la meilleure formule pour l'équipe, de la manière la plus honnête possible. Quelle est votre vision des événements en tribune, hier soir ? Êtes-vous lassé par la répétition de ce type d'incidents ? Craignez-vous de futurs matches à huis clos ?
Plus que la peur d'un possible huis clos, on se demande surtout pourquoi autant de supporters turcs viennent de loin, font autant de kilomètres pour provoquer ce genre d'incidents. Je trouve cela plutôt étrange, je ne comprends pas leurs intentions. Ils préfèrent créer le spectacle plutôt que de regarder celui qui est produit sur le terrain. Le spectacle des tribunes est-il plus important que le jeu ? Pour moi, il faut des mesures très fortes, exemplaires. Je pense que le match aurait dû être arrêté définitivement. Si on continue le match avec cette très grande violence, cela veut dire qu'on s'habitue à cette situation, qu'elle devient normale. Doit-on s'habituer à cela ou va-t-on permettre à des familles de revenir voir des matches sans crainte, tranquillement, au stade ? Hier soir, c'était très violent, on ne parle pas ici d'une bouteille d'eau, mais de pétards, d'insultes... Je ne suis pas celui qui prend les décisions, mais, pour moi, ce qui s'est passé hier est une honte ».

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles