Foot - C4 - Barrages - Rennes s'impose contre Rosenborg en barrage aller de la Ligue Europa Conference

·3 min de lecture

Largement dominateur, le Stade Rennais a pris une option pour la qualification en phase de groupes de la Ligue Europa Conference, ce jeudi, en battant Rosenborg lors du barrage aller (2-0). Le match : 2-0 Déterminé à participer à la phase de groupe de la première Ligue Europa Conference (C4) de l'histoire, le Stade Rennais a bien négocié son barrage aller contre Rosenborg, ce jeudi, au Roazhon Park (2-0). Les Bretons ont largement dominé les Norvégiens, et auraient même pu creuser un écart plus conséquent en vue du retour. lire aussi Le film de Rennes-Rosenborg Accroché lors de ses deux premières rencontres en Ligue 1, Rennes a montré un visage plus conquérant ce jeudi, en s'installant dès l'entame de la rencontre dans le camp norvégien. Le pressing de Terrier qui a failli surprendre le gardien et capitaine adverse Hansen (4e) a donné le ton, et les occasions ont déferlé dans la surface de Rosenborg. Après une tête de Badé à côté (5e) et un geste fou de Santamaria (8e, voir ci-dessous), c'est Nayef Aguerd qui a débloqué la rencontre en plaçant sa tête sur un centre superbe de Benjamin Bourigeaud (15e). Rosenborg a dû patienter jusqu'à la 36e minute pour se procurer une timide occasion, par Edvard Tagseth. Alfred Gomis a ensuite été vigilant devant Holse (43e). Deux passes décisives pour Bourigeaud Toujours incisif en seconde période, Rennes a mis du temps à faire le break, malgré les tentatives de Doku (55e), Tait (57e), Meling (64e) ou Guirassy (75e, 83e), restant donc sous la menace d'un retour norvégien. Il a par exemple manqué quelques centimètres à Islamovic pour dérouler ce mauvais scénario (61e). Sorti du banc à la 69e minute, pour prendre la suite d'un Kamaldeen Sulemana énergique mais brouillon, Serhou Guirassy a libéré le Roazhon Park en reprenant un nouveau centre parfait de Benjamin Bourigeaud, grand homme de la rencontre (84e). Bruno Genesio et ses hommes voyageront en position favorable la semaine prochaine. Le joueur : Santamaria en impose déjà Acheté 14 millions d'euros à Fribourg mardi, Baptiste Santamaria a déjà débuté dans le onze rennais ce jeudi, et le milieu a immédiatement semblé comme un poisson dans l'eau. L'ancien Angevin a joué sans complexe, et a posé sa patte sur l'entrejeu, avec son impact de tous les instants et ses lancements intéressants. Il a manqué de s'offrir un bijou en guise de premier but, quand sa reprise en talonnade sur un centre de Bourigeaud a été détournée par le gardien Hansen (8e). Santamaria a été à l'origine de l'ouverture du score bretonne (15e), puisque c'est lui qui s'est arraché côté droit pour récupérer le ballon sur l'action. Il n'a pas compté ses efforts, à l'image de ce contre pressing marquant à la demi-heure de jeu, après une de ses ouvertures mal exploitée par Jérémy Doku. Sa frappe a ensuite été contrée (47e).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles