Foot - C4 - Ognjen Vranjes (AEK Athènes) rappelé à l'ordre par l'UEFA pour un tatouage inapproprié

·1 min de lecture

Le défenseur bosnien de l'AEK Athènes Ognjen Vranjes, qui arbore sur le bras droit un tatouage d'un partisan yougoslave du fascisme, devra désormais le masquer sous peine de sanction. Coupable de ne pas avoir caché un tatouage « controversé » contre le FK Velez (1-0) le 12 août, en Ligue Europa Conférence, le défenseur international bosnien de l'AEK Athènes Ognjen Vranjes (31 ans) a été rappelé à l'ordre par l'UEFA. Si la Confédération européenne n'a pas donné davantage de détails, Vranjes est connu pour arborer sur son bras droit un tatouage de Momcilo Dujic, un homme politique et chef de guerre yougoslave ayant collaboré avec les occupants italien et nazi durant la Seconde guerre mondiale. Il n'a plus été appelé en sélection depuis 2018 Dans un communiqué publié en novembre 2018, la Fédération bosnienne avait « fermement » condamné « le comportement choquant » du joueur ainsi que « toutes formes de glorification du fascisme et de ses partisans ». Vranjes, qui n'a plus été appelé en sélection depuis, s'était défendu en parlant de Dujic comme d'un « héros pour la majorité des Serbes comme [lui] » (il a la double nationalité), « symbole de la résistance contre l'ennemi » communiste. L'UEFA lui impose désormais de masquer son tatouage, sous peine de sanction.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles