Foot - CAF - La CAF élit son président, Motsepe sur la voie royale

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

La Confédération africaine de football a ouvert vendredi son assemblée générale pour désigner son nouveau président, le milliardaire Sud-Africain Patrice Motsepe, candidat de la FIFA, est le grand favori. La Confédération africaine de football (CAF) a ouvert vendredi sa 43e assemblée générale pour désigner son nouveau président, le Sud-Africain Patrice Motsepe, le candidat de la FIFA, devant sans surprise être élu. Les trois autres prétendants ont signé un pacte les rangeant derrière le président des Mamelodi Sundowns, un milliardaire très occupé et qui risque d'avoir bien d'autres tâches que celle de réformer le gouvernement du foot africain. Le Sénégalais Augustin Senghor, le Mauritanien Ahmed Yahya et même l'Ivoirien Jacques Anouma, ce dernier un temps séduit par la rébellion contre la Fédération internationale, ont renoncé à briguer le poste contre la garantie de postes, respectivement, de premier et second vice-présidents et de conseiller du futur président. « Vous avez tous la même vision aujourd'hui c'est la célébration de cette unité », a déclaré le président de la FIFA, Gianni Infantino, à l'ouverture des débats face au mouvement de grogne soulevé par ce que certains considèrent comme un interventionnisme de la FIFA. Déjà pendant six mois, au second semestre 2019, la mise sous tutelle de la CAF, avec la présence au siège du Caire (Égypte) de la Secrétaire générale de la FIFA, la Sénégalaise Fatma Samoura, avait hérissé de nombreux membres de la Confédération.