Foot - CAN 2022 - CAN 2022 : débouté par le TAS, le Bénin devra affronter la Sierra Leone

·2 min de lecture

Le Bénin, qui réclamait match gagné sur tapis vert contre la Sierra Leone, a été débouté par le TAS et devra affronter cet adversaire ce lundi dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2022. Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a confirmé jeudi la décision de la CAF de reporter le match comptant pour les éliminatoires de la CAN 2022 entre la Sierra Leone et le Bénin. Cette rencontre décisive, puisque les deux pays peuvent décrocher leur ticket pour le Cameroun (un nul suffit au Bénin, un succès est nécessaire à la Sierra Leone), aura lieu ce lundi, logiquement à Freetown même si le stade n'a pas été annoncé officiellement. Le Bénin a été ainsi débouté de sa demande de victoire sur tapis vert auprès du TAS, même si ce dernier a aussi renvoyé à la CAF le dossier sur d'éventuelles sanctions contre la Fédération sierra-léonaise. Aucune sanction contre la Sierra Leone Pour rappel, les joueurs béninois avaient été victimes d'un véritable guet-apens : les Écureuils avaient découvert, le 30 mars, à leur grande surprise que leurs meilleurs éléments avaient été testés positifs au Covid-19, donc interdits de match, deux heures avant le coup d'envoi... Les Béninois avaient refusé de se plier à cette mascarade et avaient quitté, non sans difficulté, le pays. La veille, leurs tests à Cotonou s'étaient avérés négatifs et, dès leur retour, en France, aucun cas n'avait été positif. Les stars de l'équipe dont Saturnin Allagbé (Dijon) et Steve Mounié (Brest) ont donc la particularité d'avoir eu le coronavirus une journée... La CAF n'a pas osé sanctionner cette manoeuvre grotesque, faute de preuves peut-être. Mais elle a aussi préféré ne pas se mettre à dos Isha Johansen, alors présidente de la Fédération sierra-léonaise, très proche de Gianni Infantino, et tout juste nommée au conseil de la FIFA... Des questions s'imposent aujourd'hui : dans quelles conditions se déroulera ce choc lundi ? La CAF ne doit-elle pas délocaliser cet affrontement vu les antécédents et sachant que le terrain est très éloigné des standards internationaux ? En tout cas, les dirigeants sierra-léonais ont crié victoire à l'issue du verdict du TAS...