Foot - CAN - Le Cameroun et « la charge émotionnelle » du match d'ouverture

·1 min de lecture

Après une victoire laborieuse en ouverture de la CAN, le Cameroun, qui affronte l'Éthiopie jeudi (17 heures), aimerait assurer sa qualification pour les huitièmes de finale dès son deuxième match. Le Cameroun affrontera l'Éthiopie, jeudi (17 heures), pour son deuxième match de la CAN. La victoire contre le Burkina (2-1), même difficile, a pu aider les joueurs à enlever une partie de la pression inhérente à un pays organisateur. « C'était difficile pour nous, comme pour les autres. On l'a vu avec le Sénégal et l'Algérie. C'est logique sur un début de tournoi, souligne Toni Conceiçao, le sélectionneur. On sait ce que signifie la charge émotionnelle que représente un match d'ouverture pour le peuple camerounais, donc pour les joueurs. Et ça a rendu cette rencontre très difficile ». Samuel Oum Gouet, milieu de terrain du Cameroun « C'est difficile d'entrer dans un tournoi. On n'était pas crispés. Et on a su montrer notre caractère » « On avait l'obligation de gagner, a-t-il poursuivi. Mais après 15 à 20 minutes d'observation, notre équipe a bien réagi. Et on a réussi un match intéressant devant un adversaire difficile. J'ai donc une opinion positive de nos débuts. L'Éthiopie est une équipe plus accessible que le Burkina, même que le Cap-Vert, mais c'est une équipe déterminée. Et ce ne sera pas simple. » Samuel Oum Gouet, le milieu de terrain du Cameroun, préférait lui minimiser l'impact de l'accueil au pays. « Je ne pense pas que le fait de jouer devant notre public a eu un impact spécial. C'était un match de foot avec ses réalités. C'est difficile d'entrer dans un tournoi. On n'était pas crispés. Et on a su montrer notre caractère. » Les Lions Indomptables aimeraient certainement une deuxième sortie moins tendue qui leur offrirait un ticket direct pour les huitièmes de finale. lire aussi Calendrier et résultats de la CAN

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles