Foot - CAN - CAN : le Burkina Faso parle de « scandale » après des tests positifs au Covid

·1 min de lecture

Le Burkina a perdu quatre joueurs et son sélectionneur avant d'affronter le Cameroun, dimanche (17 heures). Mais les tests Covid pratiqués posent déjà question. Bertrand Traoré parle même de « scandale ». Une première polémique frappe la CAN à la veille du match d'ouverture entre le Burkina et le Cameroun, dans un contexte sanitaire compliqué. Alors que les adversaires du pays hôte avaient récupéré tous leurs joueurs déclarés positifs durant la préparation, ils ont été touchés, vendredi, par une nouvelle vague de cas (4 ou 5 joueurs dont trois titulaires : Edmond Tapsoba, l'une des stars des Étalons, Oula Abass Traoré et Saidou Simpore). Des membres de l'encadrement dont Kamou Malo, le sélectionneur, sont aussi positifs. lire aussi Le calendrier de la CAN Évidemment, ces résultats à la veille d'affronter les Lions indomptables font jaser. Et ont mis en émoi la délégation du Burkina d'autant que le protocole a subi quelques aménagements... Pour rappel : la CAF avait expliqué qu'ils utiliseraient un laboratoire indépendant qui effectuerait des prélèvements PCR 48 heures avant les matches. « On ne peut pas accepter cette décision » Ce n'est pas exactement ce qui s'est produit pour le Burkina. Firmin Sanou, l'entraîneur adjoint, explique : « Une équipe médicale est arrivée hier (vendredi) matin mais on a vérifié auprès de la CAF qui nous a dit qu'elle ne venait pas d'eux. On a donc refusé ces tests. La CAF devait nous l'envoyer l'après-midi mais elle est arrivée à 23 heures. Les délais de 48 heures n'ont donc pas été respectés et en plus, on nous a fait des antigéniques, pas des PCR... Au final, on a 4 positifs, un autre dont on dit qu'il n'a pas fait le test alors que c'était le premier à passer ! C'est inacceptable et pourquoi faire des tests antigéniques ? Les autorités doivent revoir l'organisation. On ne peut pas accepter cette décision. Si un groupe doit faire des tests PCR, on veut un truc transparent. On ne veut pas perdre des joueurs comme ça à 24 heures du match dans ces conditions. On veut des éclaircissements et des confirmations. » Bertrand Traoré « On doit avoir des explications. C'est un scandale » Ce coup de gueule pourra-t-il faire évoluer les conditions de pratique des tests pour la CAN ? « C'est perturbant, on n'a plus qu'une séance pour refaire une équipe, ajoute Sanou. Mais j'ai confiance dans les joueurs qui vont les remplacer. » lire aussi Aboubakar (Cameroun) : « Il faut être ambitieux » Bertrand Traoré, le capitaine, était, lui aussi, très énervé après cet épisode. « Si on n'est pas d'accord, peut-on être en droit de refaire les tests des joueurs positifs ? On doit avoir des explications. C'est un scandale. On veut en savoir plus. On s'est préparés pour ce premier match, on a récupéré tout le monde et voilà ce qui arrive. » En creux, le Burkina a l'impression d'être tombé dans un piège.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles