Foot - Carnet de bord Thomas - Le quotidien de Romain Thomas pendant le coronavirus, épisode 44 : « Je demande une belle contre les U14 de Brest »

L'Equipe.fr
L’Equipe

Épisode 44 du carnet de bord de Romain Thomas. Le défenseur d'Angers SCO raconte son quotidien en famille, avec son épouse Sabrina et leurs deux enfants, Mila (bientôt 4 ans) et Malone (né le 16 mars), pendant le confinement. « Dimanche matin, j'ai commencé mon deuxième puzzle. Je poursuis sur ma lancée. Je vais de nouveau commencer par faire le tour. Il y a le double de pièces (1 000) mais je prends plus de plaisir à l'attaquer car il y a plus de couleurs que sur le premier. L'objectif, c'est de le finir avant le déménagement (programmé le 20 mai), sinon il va partir en sucette (rires). Mon pote Steven Marzin, éducateur des U14 du Stade Brestois m'a envoyé les résultats de la revanche face à ses joueurs. Cette semaine, on avait 6 défis à réaliser : 2 techniques (jonglages du pied fort et de la tête), 2 renforcements (gainage planche statique, burpees) et 2 ludiques (remplir un verre d'eau en équilibre sur son pied et le boire, faire la danse du #Ohnanana challenge). Je me suis arraché mais j'ai été battu par le petit Glenn Simon, un des U14 de Brest. J'avais fait 4'10 de gainage et le petit a tenu 6 minutes ! Je ne sais pas si c'est le fait que j'ai mis un de mes maillots en jeu qui lui a donné des ailes, mais franchement, chapeau. C'est marrant parce qu'il vient de Landerneau, où je suis né, et j'ai appris que mon père connaissait son père. J'ai fait une petite vidéo pour féliciter le vainqueur et lui proposer de choisir soit le maillot extérieur que je portais lors de la victoire d'Angers à Brest (1-0, 27e journée), soit un maillot domicile. C'est sympa, parce que les mamans des U14 se sont aussi prises au jeu, en participant à la danse du #Ohnanana challenge qu'on a réussi à relever avec Sabrina. Mais je ne peux pas rester là-dessus, alors je demande à Steven d'organiser une belle contre les U14 de Brest. J'ai également échangé avec le Doc (Anthony Tondut, le médecin du SCO) pour faire le point sur la suite. Pour le moment, ce qui est prévu, c'est qu'on retourne à la Baumette (le centre d'entraînement) la semaine du 11 mai pour suivre le protocole médical mis en place par la Ligue. Mais la reprise, ça reste une énigme à plusieurs inconnues. Il y aura encore de nombreuses étapes à franchir avant le 11 mai mais aussi après. Pour l'heure, tout est suspendu à la décision du gouvernement. Comme tous les dimanches, le coach (Stéphane Moulin) m'a envoyé un message pour que je le transfère au groupe. Ce qui est sûr, c'est que si on reprend la saison, il y aura des gestes barrières à respecter constamment. On ne va pas se réveiller le 12 mai en disant : ''C'est bon, le virus est parti...'' Épisode 43 : « Bamba-Meunier, un beau duel sur Playstation » Après les siestes des petits, on s'est aussi promené une heure dans le quartier en fin de journée, avant de prendre des nouvelles de la famille par FaceTime. Tout le monde va bien, même s'ils sont un peu attristés de ne pas encore pouvoir voir Malone. Ça ne remplace pas le contact humain, mais heureusement que les outils de communication modernes nous permettent de faire des appels en visio. J'ai du mal à imaginer comment on aurait fait si, au début du confinement, on nous avait coupé Internet. Il aurait fallu avoir des pigeons voyageurs (rires). »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi