Foot - Carnet de bord Thomas - Le quotidien de Romain Thomas pendant le coronavirus, épisode 48 : « Un goût d'inachevé »

L'Equipe.fr
L’Equipe

Épisode 48 du carnet de bord de Romain Thomas. Le défenseur d'Angers SCO raconte son quotidien en famille, avec son épouse Sabrina et leurs deux enfants, Mila (bientôt 4 ans) et Malone (né le 16 mars) pendant le confinement. « Jeudi, le conseil d'administration de la LFP a acté la fin de la saison. On termine 11e, mais il y a un goût d'inachevé. J'adore finir ce que j'ai commencé. C'est dommageable car il restait 10 matches à jouer. Mais ça semblait trop compliqué de la terminer d'ici juillet. Le mode de calcul choisi par la Ligue pour établir le classement final me paraît la meilleure solution. Je n'aurais pas trouvé logique de ne pas tenir compte de la 28e journée car deux clubs seulement (PSG et Strasbourg) ne l'avaient pas jouée. Comme tous les championnats amateurs avaient fonctionné comme ça, j'aurais trouvé dommage qu'on n'adopte pas le même principe. Épisode 47 : « Je n'ai pas envie de tout couper » On en a discuté avec ''Tom'' Mangani. Je lui disais : ''À situation exceptionnelle, décision exceptionnelle''. Je suis très malheureux pour ceux qui descendent (Amiens et Toulouse) car j'ai des copains dans ces équipes, comme les Amiénois Régis Gurtner qui font aussi partie du comité directeur de l'UNFP, ou Alexis Blin. J'ai une pensée pour eux. Ça m'aurait attristé d'être à leur place. Avec ces 10 matches manquants, cette saison du centenaire du SCO restera particulière. J'ai mis un message sur le groupe WhatsApp des joueurs pour féliciter tout le groupe pour cette saison. On va disputer une sixième saison consécutive en Ligue 1. Quand on est monté en 2015, l'objectif était de faire 5 saisons pleines en Ligue 1. L'objectif est rempli. C'est une très belle performance pour un club qui n'avait plus connu l'élite depuis plus de 20 ans (20e en 1993-1994), dont le budget est limité et qui s'est bâti, au départ, avec de nombreux joueurs venus de Ligue 2. Ça montre que le club a progressé. On m'a rappelé que j'avais marqué le dernier but de la saison du SCO (2-0 contre Nantes, 28e journée, son unique but de la saison). C'est anecdotique mais ça fait plaisir. J'avais dit à ''Pat'' Sauvaget (entraîneur adjoint du SCO) et au staff que je ne pouvais pas terminer une saison sans marquer de but. J'ai eu du bol, il était moins une (rires). » 1 En 7 saisons au SCO en 2013, Romain Thomas a toujours marqué au moins 1 but dans une saison, que ce soit en Ligue 2 (2013-2015) ou en Ligue 1 (depuis 2015).

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi