Foot - CHI - Les joueurs du Chili refusent de jouer contre le Pérou en raison de la crise sociale

L'Equipe.fr
L’Equipe

Après l'annulation du match contre la Bolivie, les internationaux chiliens convoqués pour le déplacement amical au Pérou, mardi, ont décidé de ne pas jouer en raison de la crise sociale que traverse leur pays. Ils ont été libérés par leur sélectionneur. Alors que le Chili traverse une crise sociale et que plusieurs joueurs comme Arturo Vidal (FC Barcelone), Alexis Sanchez (Inter Milan), Gary Medel (Bologne) ou Claudio Bravo (Manchester City) ont témoigné leur soutien aux manifestants remettant en cause le président Sebastian Pinera depuis trois semaines, les internationaux convoqués pour le match amical contre le Pérou, mardi, ont décidé de ne pas se rendre à Lima. « Au Chili, les gens n'ont pas vraiment la tête au football » Leur sélectionneur, Reinaldo Rueda, les a ainsi libérés afin qu'ils se rendent de nouveau disponibles pour leurs clubs. Rueda avait pris la décision de ne faire appel qu'à des expatriés, les joueurs de la Roja évoluant au Chili étant hors de forme en raison de l'interruption du championnat local. Le match contre la Bolivie - programmé le 15 novembre - avait lui aussi été annulé la semaine dernière. Et la finale de la Copa Libertadores, prévue le 23 novembre, déplacée de Santiago à Lima dans la foulée.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi