Foot - CHN - Vers une nouvelle baisse des salaires en Chine ?

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Selon le président de l'Association chinoise de football, les clubs doivent imposer de nouvelles réductions des salaires pour sauvegarder l'avenir du football pro dans le pays. Les clubs de football chinois doivent mettre en oeuvre de nouvelles réductions des salaires pour sauvegarder l'avenir du football professionnel dans le pays, a averti le président de l'Association chinoise de football, Chen Xuyuan. Selon l'agence de presse officielle Xinhua, il a appelé à la prudence et déclaré que des mesures seraient prises avant la saison prochaine pour limiter les salaires : « Les ligues ne peuvent bien fonctionner que dans des conditions financières raisonnables, et je suis certain que nous élaborerons des mesures d'ici la fin de cette année pour freiner davantage les dépenses et réduire les salaires des joueurs. » Déjà une série de mesures ces dernières années Chen Xuyuan a déjà supervisé l'introduction d'un plafond salarial en janvier, qui a vu les salaires des joueurs étrangers limités à un maximum de 3,3 millions de dollars par an (2,8 M€), tandis que les joueurs chinois se sont vu imposer un plafond de 1,4 million de dollars par an (1,2 M€). Ces mesures étaient les dernières d'une série mise en place par les autorités chinoises ces dernières années pour réduire les sommes dépensées - principalement pour des joueurs étrangers de haut niveau - depuis le début du boom du foot au début de la décennie. Chen Xuyuan, président de l'Association chinoise de football « La principale raison de la non-durabilité des clubs est le dépassement des dépenses. Cela doit être changé » Poussé par le désir du président Xi Jinping de voir la Chine s'établir parmi l'élite du football, le secteur privé avait injecté des sommes importantes dans les clubs professionnels pour tenter d'élever le niveau du football national. Mais le foot chinois se veut plus raisonnable. Si de nouvelles réglementations successives, notamment l'imposition d'une taxe de 100 % sur les frais de transferts pour les joueurs étrangers en 2018, ont réussi à réduire considérablement la voilure, Chen Xuyuan a averti qu'il en fallait davantage pour rendre la ligue locale viable. « La principale raison de la non-durabilité des clubs est le dépassement des dépenses. Cela doit être changé », a-t-il ajouté. Sinon, les ligues chinoises de football ne dureront pas longtemps. »