Foot - CHN - Les tatouages interdits aux internationaux en Chine par les autorités

·1 min de lecture

Tandis que le pouvoir communiste entend freiner la tendance, jugée vulgaire, le ministère chinois des Sports a interdit les tatouages aux joueurs de la sélection nationale et prié ceux qui en ont de les « enlever ». Depuis plusieurs mois, la Chine tente de reprendre sa jeunesse en main en contrôlant par exemple la musique, les jeux en ligne ou encore la téléréalité. Le pays impose de nouvelles mesures pour faire en sorte que ses jeunes se détachent de la décadence morale qui viendrait de l'étranger. La dernière en date concerne les joueurs de sa sélection nationale. Ils ont dorénavant « l'interdiction formelle d'avoir de nouveaux tatouages », a affirmé mardi le ministère des Sports, invitant ceux qui en ont à les faire « enlever ». « En cas de circonstances particulières [...] les tatouages devront être couverts » durant les entraînements et compétitions, a précisé le ministère dans un communiqué, qui interdit le recrutement de tout sportif tatoué. Les tatouages sont généralement mal perçus en Chine, qui reste très majoritairement une société conservatrice. Mais ils ont un certain succès dans les grandes villes, en particulier auprès de la jeune génération. Ce n'est pas la première fois que l'esthétisme s'invite dans le foot chinois. La Fédération ordonnait déjà ces dernières années aux joueurs de couvrir leurs tatouages.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles