Foot - CM 2022 - Barrages - Barrages de qualification à la Coupe du Monde : Bonucci (Italie) donne rendez-vous à Ronaldo (Portugal)

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Leonardo Bonucci
    Leonardo Bonucci
    Footballeur italien
  • Cristiano Ronaldo
    Cristiano Ronaldo
    En directAujourd’huiDemaincontre--|

Contrainte de passer par les barrages pour se qualifier pour la Coupe du monde 2022, l'Italie pourrait rencontrer le Portugal en finale de barrage, le 29 mars. Le défenseur italien Leonardo Bonucci donne déjà rendez-vous à son ancien coéquipier à la Juventus Turin, Cristiano Ronaldo. Victorieuse de l'Euro 2021, l'Italie n'est pas encore qualifiée pour la phase finale de la Coupe du monde 2022 au Qatar. La Nazionale, qui avait échoué à se qualifier pour le Mondial 2018 en étant dominée en barrages par la Suède (0-1, 0-0), devra s'extirper de barrages périlleux, en écartant d'abord la Macédoine du Nord à Palerme (le 24 mars), puis le vainqueur du choc Turquie-Portugal (le 29 mars). Leonardo Bonucci « Nous verrons ce qui se passera sur le terrain, mais Cristiano sait qu'il va prendre des coups... » « Je veux faire un cadeau à mes enfants qui n'ont jamais vu l'Italie à la Coupe du monde », a confié Leonardo Bonucci au micro de Rai Sport. Le défenseur de 34 ans dit aussi avoir lancé les hostilités avec son ancien coéquipier à la Juventus Turin, Ronaldo. « J'ai eu des nouvelles de Cristiano Ronaldo et nous avons plaisanté sur un éventuel match de barrage entre nos deux pays. Nous verrons ce qui se passera sur le terrain, mais Cristiano sait qu'il va prendre des coups... », a averti Bonucci. lire aussi Barrages : l'Italie et le Portugal dans la même voie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles