Foot - CM 2022 - Conditions de travail des ouvriers au Qatar : la FIFA ne sanctionnera pas la Norvège

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

La FIFA a annoncé jeudi qu'elle ne sanctionnera pas la Fédération norvégienne, dont les joueurs ont dénoncé les conditions de travail des ouvriers sur les chantiers des stades de la Coupe du monde au Qatar mercredi. Alors que les joueurs norvégiens, opposés mercredi soir à Gibraltar (3-0) pour leur premier match de qualification à la Coupe du monde 2022, ont dénoncé à leur entrée sur la pelouse les conditions de travail des ouvriers sur les chantiers des stades au Qatar en arborant un t-shirt floqué de l'inscription « Droits de l'Homme, sur et en dehors du terrain », la FIFA a annoncé jeudi qu'elle ne sanctionnerait pas la Fédération scandinave. « La FIFA croit en la liberté d'expression et le pouvoir du football pour faire le bien, a écrit la Fédération internationale dans un communiqué. Aucune procédure disciplinaire ne sera ouverte dans ce cas. »

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le sélectionneur de la Norvège, Staale Solbakken, avait déclaré mardi qu'il s'agissait « de faire pression sur la FIFA pour qu'elle soit encore plus directe, encore plus ferme à l'égard des autorités au Qatar, qu'elle leur impose des exigences plus strictes ». Plus de 6 500 travailleurs seraient mors sur les chantiers des stades Plusieurs clubs norvégiens se sont prononcés en faveur d'un boycott de la Coupe du monde après des révélations du quotidien britannique The Guardian affirmant que plus de 6 500 travailleurs migrants étaient morts au Qatar depuis l'attribution du Mondial en 2010. Le monde du football norvégien devrait examiner la question lors d'un congrès exceptionnel le 20 juin. Le gouvernement qatarien a répondu qu'un « pourcentage minime » des 1,4 million de travailleurs expatriés avait disparu entre 2011 et 2019.