Foot - CM 2022 - ESP - La sortie de Sergio Ramos avec l'Espagne était prévue

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Après le nul entre l'Espagne et la Grèce, jeudi soir (1-1), le sélectionneur espagnol Luis Enrique a indiqué que la sortie à la pause de son capitaine Sergio Ramos avait été convenue à l'avance. Lors du nul entre l'Espagne et la Grèce (1-1), jeudi soir, premier match de qualification pour la Coupe du monde 2022, le défenseur et capitaine espagnol Sergio Ramos a quitté ses partenaires à la pause, remplacé par Inigo Martinez (Athletic Bilbao), qui a concédé le penalty de l'égalisation grecque. Le sélectionneur espagnol Luis Enrique a indiqué que la sortie du Madrilène avait été convenue à l'avance. « Sergio Ramos va parfaitement bien, a déclaré Enrique. Il n'a pas joué le dernier match avec son club à cause d'un coup. Nous avions déjà décidé à l'avance qu'il ne jouerait que la première mi-temps et il va parfaitement bien. Il est disponible pour les matchs suivants. » lire aussi Les qualifications à la Coupe du monde 2022 Ramos (34 ans), opéré du genou gauche début février, est réapparu une heure sous le maillot du Real Madrid le 13 mars contre Elche (2-1), puis de nouveau une heure trois jours plus tard contre l'Atalanta en C1 (3-1). Il a donc été géré en prévision des prochaines échéances rapprochées (déplacement en Géorgie dimanche, réception du Kosovo mercredi). Luis Enrique, sélectionneur espagnol « Nous avons manqué de fraîcheur et de capacité à nous créer plus d'occasions » Ce nul contre la Grèce à Grenade était la première sortie de l'Espagne depuis son succès éclatant contre l'Allemagne dans la Ligue des nations en novembre (6-0). Enrique a souligné que son équipe, qui a eu 78 % de possession mais menaçait rarement le but grec, était rouillée. « Le match contre l'Allemagne a eu lieu il y a quatre mois, relevait-il à l'issue du match. Il est normal que le niveau des joueurs puisse varier, ils ont des hauts et des bas. Nous devons analyser le jeu et voir ce que nous pouvons améliorer. Les chiffres indiquent que nous avons clairement dominé. Le seul inconvénient, c'est que nous avons manqué de fraîcheur et de capacité à nous créer plus d'occasions. »