Foot - CM 2022 - Neymar buteur et passeur avec le Brésil contre l'Équateur

·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Brésil a battu l'Équateur 2-0 grâce à un but et une passe décisive de Neymar, vendredi à Porto Alegre, empochant sa cinquième victoire en cinq matches dans les qualifications pour le Mondial 2022. Le Brésil a mis entre parenthèses les tensions autour de la Copa America en battant l'Équateur 2-0 grâce à un Neymar décisif, vendredi à Porto Alegre. La Seleçao enchaîne donc une cinquième victoire en cinq matches dans les qualifications pour le Mondial 2022 et caracole en tête du classement avec 15 points, soit 4 de plus que l'Argentine, 13 buts marqués et seulement deux encaissés. lire aussi Tite refuse de parler de la Copa America et laisse planer le doute d'un boycott Le match a basculé après la pause, sur un coup du sort. Tite se préparait à faire rentrer Gabriel Jesus à la place de Richarlison, mais il a finalement préféré remplacer Fred, qui avait failli recevoir un deuxième carton jaune sur l'action précédente. Le 65e but de Neymar en sélection Ce changement à vocation beaucoup plus offensive que prévu a totalement transfiguré la Seleçao. Deux minutes plus tard, c'est justement Richarlison, tout heureux d'être resté sur le terrain, qui a libéré le Brésil d'une frappe croisée du gauche, après un bon décalage de Neymar, auteur pour le coup de sa quatrième passe décisive lors de ces qualifications. Le Parisien a aussi inscrit son 65e but sous le maillot du Brésil, sur penalty, dans le temps additionnel. À noter que Gabigol, avant-centre de Flamengo, qui était titulaire en équipe nationale pour la première fois depuis cinq ans, s'est vu refuser un but pour hors-jeu (41e). lire aussi Les qualifications pour la Coupe du monde 2022 zone Amsud

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles