Foot - CM - Argentine et Pays-Bas qualifiés, 5 nouveaux joueurs du PSG virtuellement au Qatar

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Avec les qualifications de l'Argentine et des Pays-Bas à la Coupe du monde 2022, acquises mardi soir, cinq nouveaux joueurs du PSG, dont Lionel Messi, ont leur billet pour le Qatar - s'ils sont finalement retenus, bien sûr. Ils sont déjà qualifiés... Le nul de l'Argentine avec le Brésil, mardi soir à San Juan (0-0), conjugué à la victoire de l'Équateur au Chili (2-0), a envoyé l'Albicelste au Qatar. Les Parisiens Messi, Paredes et Di Maria, tous titulaires, ainsi qu'Icardi, non retenu pour cette fenêtre internationale, ont donc désormais un billet (virtuel individuellement) pour le Qatar. Ce qu'avaient déjà en poche les Brésiliens Marquinhos, également titulaire, et Neymar, forfait (adducteurs) pour cette rencontre, Rafinha, autre Brésilien de l'effectif parisien, n'ayant plus été convoqué en sélection depuis 2019. Un peu plus tôt, en Europe, les Pays-Bas de Wijnaldum, titulaire, ont également gagné le droit de disputer le tournoi planétaire en l'emportant (2-0) contre la Norvège à Rotterdam. Samedi, la victoire des Bleus contre le Kazakhstan (8-0) a confirmé leur qualification directe qui concerne à de stade au PSG Mbappé et Kimpembe. Pablo Sarabia (prêté cette saison au Sporting Portugal), titulaire avec l'Espagne contre la Suède au même moment (1-0), est dans le même cas. Ces joueurs rejoignent les Allemands Draxler et Kehrer sur la liste des joueurs potentiellement partants pour le Qatar, l'Allemagne ayant été la première équipe européenne qualifiée, dès octobre. En comptant les cinq nouveaux de mardi (Messi, Paredes, Di Maria, Icardi et Wijnaldum), douze joueurs du PSG au total font partie des « possibles » au Qatar. Mais il pourrait y en avoir plus. ...ou doivent encore attendre Le Maroc d'Achraf Hakimi a réussi un carton plein au 2e tour des qualifications en zone Afrique et validé dès le mois dernier son billet pour le 3e tour, des « barrages » à élimination directe qui concerneront neuf autres sélections, dont le Sénégal d'Idrissa Gueye et Abdou Diallo, autre qualifié précoce. En Europe, les barrages concerneront les Italiens (Donnarumma et Verratti) et les Portugais (Danilo Pereira et Nuno Mendes). En zone Concacaf, le Costa Rica de Keylor Navas, vainqueur du Honduras, mardi soir, n'est que 5e de la poule unique, à cinq longueurs de la 3e place, la dernière directement qualificative (Mexique), et à la même longueur de la 4e, synonyme de barrage intercontinental (Panama), alors qu'il reste six journées à disputer.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles