Foot - Bleus - Didier Deschamps : «C'est plutôt positif»

L'Equipe.fr
Didier Deschamps tire un bilan «plutôt positif» de la victoire des Bleus face au Luxembourg (3-1), samedi lors des qualifications du Mondial 2018. «On a fait ce qu'il fallait» , estime le sélectionneur.

Didier Deschamps tire un bilan «plutôt positif» de la victoire des Bleus face au Luxembourg (3-1), samedi lors des qualifications du Mondial 2018. «On a fait ce qu'il fallait», estime le sélectionneur.«Que retenez-vous de cette victoire logique, malgré quelques frayeurs ?C’était un match compliqué en raison d’un adversaire qui a bien défendu. On a eu une bonne maîtrise, mais sur la première demi-heure, on a manqué un peu de vitesse, pas seulement à la course, mais aussi dans les transmissions. Le terrain n’a pas favorisé la fluidité du jeu. On a fait ce qu’il fallait pour se créer des occasions et marquer trois buts. C’est positif pour la qualification, même si la route est encore longue.Vous avez eu raison de maintenir votre confiance à Olivier Giroud.Merci. C’est son mérite. Je ne vais pas l’enlever. Le poste d’attaquant est toujours à charge, il attire beaucoup de critiques. Parfois c’est injuste comme avant l’Euro, lors duquel il a répondu présent. J’ai discuté longuement avec lui. Il a conscience qu’il ne fait pas sa meilleure saison. Il a été un peu embêté par des blessures, malgré tout, il marque. Je lui fais confiance en le mettant aujourd’hui, parce que je sais ce qu’il peut faire dans ce type de match. Tant mieux pour lui.«On a fait l'essentiel, on était venu pour ça»Vous n’avez jamais été inquiet ?Non, on a ouvert le score, c’était une bonne chose. J’ai revu les images, il n’y a vraiment pas chose sur le penalty. On marque ensuite le deuxième but assez rapidement. Tant qu’on n’a pas mis le troisième, il peut toujours se passer quelque chose. On a fait l’essentiel, on était venu pour ça. Ce n’est jamais évident, tous les matches sont compliqués. La qualité de la pelouse n’arrange pas l’équipe qui est là pour créer et mettre de la vitesse. On le savait. C’est une soirée positive.D’autant que le Luxembourg vous a posé des problèmes. Ils ont un onze de qualité. Ils étaient collectivement bien organisés pour laisser le moins d’espaces possible. Ils ont profité de nos pertes de balle pour se projeter très vite et aussi bien joué les coups de pied arrêtés, grâce à leur grande taille et leurs bons joueurs de têtes.Avez-vous des nouvelles de Djibril Sidibé ?Il ne va pas bien. Il a un souci à une côte. Il est parti faire des examens. C’est toujours douloureux quand ça se situe à cet endroit. On est en attente d’éléments nouveaux. Avez-vous aimé le match d’Ousmane Dembélé ?C’est celui que je veux voir. Il est capable de faire ça. Il ne fait pas tout bien, mais il déséquilibre, donne de la vitesse, c’est un très bon dribbleur. On en a besoin. C’est intéressant quand il est disponible. Avec le temps, il fera de meilleurs choix. Il est encore très jeune. Contre la Côte d’Ivoire, il avait été décevant. Aujourd’hui, il a fait voir toutes ces qualités, bien en jambes, déséquilibrant, et provoquant énormément de fautes. C’est dans la lignée de ce qu’il montre avec son club de Dortmund.Que vous inspire la défaite des Pays-Bas ? Est-ce une bonne nouvelle ?Il pouvait se passer quelque chose de compliqué pour eux. Il ne faut pas oublier que la Bulgarie a neuf points. Il en reste quinze en jeu. Il faudra continuer à en prendre. Notre prochain match en Suède sera important. Si on prend nos points et que nos adversaires en perdent, tant mieux.Quelle équipe alignerez-vous mardi contre l’Espagne ?Sincèrement, je ne sais pas. Je n’ai pas fait mon onze aujourd’hui en pensant à mardi. Je ferai en sorte qu’un maximum de joueurs aient du temps de jeu. A ceux qui en auront d’en profiter et d’acquérir de l’expérience. Ce ne sera pas le même type de match que ce soir. Ce sera un match de prestige.»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages