Foot - CM - Gr. A. - La Suède met la pression sur la France après sa victoire contre la Biélorussie

L'Equipe.fr
En s'imposant facilement contre la Biélorussie (4-0), la Suède a provisoirement pris la tête du groupe A devant les Bleus, opposés dans la soirée au Luxembourg. Le Suède - France du 9 juin prochain vaudra très cher.

En s'imposant facilement contre la Biélorussie (4-0), la Suède a provisoirement pris la tête du groupe A devant les Bleus, opposés dans la soirée au Luxembourg. Le Suède - France du 9 juin prochain vaudra très cher.On s’en doutait, c’est désormais certain. La rencontre Suède – France, programmée le 9 juin prochain, sera des plus importantes dans les qualifications au Mondial 2018 pour l'équipe de Didier Deschamps.Revenue à hauteur des Bleus, opposés dans la soirée au Luxembourg, et même provisoirement leader, la sélection de Janne Andersson aura l’occasion d’effacer sa défaite subie au Stade de France (1-2) pour s’emparer, pour de bon, de la tête du groupe A. Et ce quel que soit le résultat de la France au Stade Josy-Barthel.Pour s’offrir cette possibilité, les Suédois devaient se défaire de la Biélorussie ce samedi. Ils y sont parvenus sans trembler, grâce à une première période rondement menée et un second acte parfait. Auteur d’une belle prestation, agrémentée de jolies combinaisons au niveau offensif, le pays scandinave semble avoir parfaitement basculé dans l’après « Ibra ».Sans Lindelöf, touché à une cheville jeudi, les Suédois ont multiplié les actions et le score aurait dû être bien plus lourd à la pause (1-0). Mais les partenaires du Toulousain Toivonen ont manqué de réalisme en butant sur Gorbounov (Berg) ou en touchant les montants (Durmaz et Granqvist).Déjà auteur de l’ouverture du score à Saint-Denis, Emil Forsberg a signé les deux premiers buts de la rencontre. Le premier sur un penalty, sifflé pour un accrochage sur Marcus Berg et dont le tir a été effleuré par Gorbounov (1-0, 19e). Le second après une énorme de faute de main du gardien, qui a laissé filer le ballon entre ses jambes alors que la frappe de l’attaquant du RB Leipzig manquait de puissance (2-0, 49e).Devenu très fébrile, le dernier rempart biélorusse a commis une nouvelle erreur dans la foulée en se faisant dominer dans les airs par Berg, buteur de la tête (3-0, 57e), avant de s’incliner face à Kiese Thelin (4-0, 78e).Vainqueur 4-0, la Suède peut avoir le sourire : elle a soigné sa différence de buts (le premier critère en cas d’égalité), a donc mis sous pression la France et possède provisoirement trois points d’avance sur les Pays-Bas, qui seraient avisés d’obtenir un résultat dans la soirée en Bulgarie.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages