Foot - CM - LUX - Vu du Luxembourg, «il y a une atmosphère positive autour de l'équipe de France»

L'Equipe.fr
Selon plusieurs médias sud-américains, l'équipe de France pourrait être invitée à participer à la Copa America 2019 au Brésil.

La France a beau ne pas avoir une très bonne image au Luxembourg, son équipe «dégage quelque chose qui la rend aimable», selon Julien Mollereau, journaliste au Quotidien, qui couvrira la rencontre entre les deux pays, ce samedi (20h45) en éliminatoires du Mondial 2018. «Que représente le match contre l’équipe de France pour le Luxembourg ? Cela va au-delà de l’aspect purement sportif. Plus de 100 000 frontaliers vont travailler au Luxembourg tous les jours, il y a pas mal de tensions et rivalités. C’est quelque chose d’assez prégnant. Les gens ici ont l’habitude de considérer la France comme un pays arrogant, imbu de lui-même. Comment les Bleus sont-ils perçus là-bas ? Les Luxembourgeois en sont restés au même constat que l’on a fait ces dernières années : ils considèrent les Bleus comme sympathiques car ils sont représentés par des jeunes joueurs. Cette équipe dégage quelque chose qui la rend aimable, il y a une atmosphère positive autour d’elle. Cette génération a juste besoin de respirer et les gens trouvent ça génial. Un joueur comme Ousmane Dembélé est beaucoup apprécié ici parce que le Championnat allemand est très suivi au Luxembourg et Dortmund, l’un des clubs préférés chez nous. C’est un joueur pour lequel les gens vont venir au stade. Il sera l’un des plus observés avec l’attraction du moment, Kylian Mbappé. À quelle ambiance faut-il s’attendre ? Ça fait très longtemps qu’il n’y a plus de billets à vendre. D’ailleurs à la Fédération, on n’a jamais vu autant d’abonnements sur une campagne (2200). Les supporters s’y sont pris à l’avance pour être sûrs de ne pas rater la France. L’ambiance sera très bon enfant. Le supporter luxembourgeois est très sage et très sympa. Le stade ne va pas prendre feu à moins d’un immense exploit. Dans quel état sera la pelouse ? En novembre, elle était dans un état humiliant pour le Luxembourg. Cette fois, elle est présentable mais pas encore très égale. Il reste des endroits où l’on s’enfonce, mais le sélectionneur (Luc Holtz) a dit qu’on pouvait y pratiquer un jeu normal. Même si ce ne sera pas le Camp Nou ni le Parc des Princes, ou une pelouse comme celles sur lesquelles les Français sont habitués à jouer. Une surprise est-elle possible, selon vous ? Avec le Luxembourg, on ne sait pas du tout à quoi s’attendre. L’équipe est organisée et a la capacité de résister à n’importe qui. Mais la valeur intrinsèque des joueurs reste très en-deçà des celle des Français. Il y a longtemps qu’elle n’a pas encaissé un gros carton (1-5 en 2014 contre la Belgique). Il fut un temps où c’était un résultat passable. J’aurais tendance à dire aujourd’hui que tout ça s’est stabilisé, même si tout peut encore facilement repartir en sucette. Nos joueurs doivent encore franchir un cap. Il leur manque un petit truc, de l’expérience et surtout de la qualité. Potentiellement, une surprise est possible, mais je ne pense pas qu’elle aura lieu ce soir.»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages