Foot - Consultation - All Star - Consultation : choisissez les milieux axiaux pour vos équipes du All Star Game européen

L'Equipe.fr
L’Equipe

Quel serait le vainqueur d'un affrontement entre les onze meilleurs joueurs européens et les onze meilleurs joueurs du reste du monde ? Pour se faire une idée, nous vous proposons de voter pour constituer les deux meilleures équipes de ce All Star Game imaginaire. Ce vendredi, élisez vos deux milieux axiaux (un défensif et un relayeur).TEAM EUROPEJoshua Kimmich (ALL/Bayern Munich)Depuis le début de sa carrière, cet international allemand (25 ans, 48 sélections, 3 buts), formé à Stuttgart et qui évolue au Bayern depuis 2015, a su faire de sa grande polyvalence un véritable atout. Cette saison, même s'il a été plusieurs fois utilisé comme arrière droit, il a le plus souvent évolué dans l'axe du milieu, où il a fait valoir son abattage, sa finesse technique et sa clairvoyance, soit toute la panoplie d'un joueur très complet. Il a par ailleurs lancé une plate-forme de dons pour lutter contre le coronavirus.N'Golo Kanté (FRA/Chelsea)Le milieu champion du monde (28 ans, 39 sélections, 1 but) de Chelsea, perturbé par des blessures à répétition, ne traverse certainement pas la meilleure saison de sa carrière. Mais l'un des hommes de base de Didier Deschamps en équipe de France a tout de même inscrit trois buts. Surtout, lorsqu'il a pu enchaîner quelques matches, il est resté à chaque fois précieux dans l'équilibre et l'expression de son équipe.Sergio Busquets (ESP/ FC Barcelone)Celui qui a aussi été sacré champion du monde, mais huit ans plus tôt (en 2010, avec l'Espagne, 116 sélections, 2 buts), ne réussit pas non plus sa saison la plus flamboyante, alors qu'il n'a, pour sa part, pas subi de pépins physiques. Mais à 31 ans, l'éternelle sentinelle du Barça, leader de la Liga, demeure également très importante pour équilibrer l'équipe et lui imprimer le bon tempo.Miralem Pjanic (BOS/Juventus Turin)Comme Andrea Pirlo avant lui, le milieu international bosnien (30 ans, 92 sélections, 14 buts), sublime le poste de « regista », sorte de meneur de jeu reculé. Certes, il est passé au travers de son huitième de finale aller de C 1 contre son ancien club, Lyon, le 26 février (0-1). Mais pour le reste, grâce à son activité et sa justesse, il réussit une excellente saison (trois buts, quatre passes décisives, notamment).TEAM RESTE DU MONDECasemiro (BRE, Real Madrid)Arrivé au Real Madrid en 2015, le milieu défensif brésilien (28 ans, 44 sélections, 3 buts) ne réussit sans doute pas la meilleure saison de sa carrière. Mais il a tout de même inscrit quatre buts - dont un doublé aussi capital qu'improbable contre Séville (2-1, le 18 janvier) - et offert quatre passes décisives. Surtout, il ne descend jamais en dessous d'un certain niveau, plutôt élevé, et reste un rouage essentiel du Real de Zidane.Ever Banega (ARG, Séville FC)L'expérimenté milieu international argentin (31 ans, 65 sélections, 6 buts) demeure une valeur sûre et fiable de la Liga. Avant de s'envoler vers Al-Shabab (Arabie Saoudite), où il s'est déjà engagé en vue de la saison prochaine, il réussit une troisième saison solide au Séville FC, où il a débarqué en provenance de l'Inter Milan en 2017. Auteur de deux buts et sept passes décisives, il est toujours précieux à la fois par sa combativité et sa finesse technique.Thomas Partey (GHA, Atlético de Madrid)Le milieu international ghanéen (26 ans, 26 sélections, 9 buts) connaît une progression assez linéaire. Arrivé à l'Atlético en 2012, à 19 ans, il a pris son temps pour faire son trou dans un secteur extrêmement concurrentiel. Déjà souvent titulaire la saison dernière, il s'est encore davantage imposé cette saison, devenant, grâce à sa puissance, son envie et son profil de « box-to-box », un élément incontournable de l'équipe de Diego Simeone qui a sorti Liverpool, le tenant du titre, en C 1 (1-0, 3-2 a.p.).Fabinho (BRE, Liverpool)Stoppé pendant six semaines en raison d'une blessure aux ligaments de la cheville (de fin novembre à mi-janvier), le polyvalent milieu brésilien (26 ans, 9 sélections), réussissait quand même une saison très intéressante. Il a plutôt la bonne impression laissée lors de sa première année chez les Reds, couronnée par une C1, après une période d'adaptation compliquée, en provenance de Monaco. Il a notamment marqué un but magnifique lors du sommet contre City (3-1, le 10 novembre 2019).TEAM EUROPEJordan Henderson (ANG/Liverpool)Malgré l'élimination de son équipe en huitièmes de finale de la C 1 par l'Atlético de Madrid (2-3 a.p., aller : 0-1), le capitaine des Reds (29 ans, 55 sélections avec l'Angleterre) était certainement en train de réussir la meilleure saison de sa carrière, sur la lancée de sa bonne performance en finale, le 2 juin 2019 contre Tottenham (2-0). Auteur de trois buts et cinq passes décisives, ce milieu hyper-complet rayonne par son activité incessante, sa clairvoyance et sa capacité à équilibrer au mieux son équipe.Thiago Alcantara (ESP/Bayern Munich)Souvent perturbé par les blessures au cours de sa carrière, le polyvalent milieu international espagnol (29 ans, 37 sélections, 2 buts) a été épargné cette saison. Ainsi, malgré une concurrence féroce dans son secteur au Bayern Munich (où il évolue depuis 2013), il a pu exprimer toute la panoplie de ses immenses qualités techniques estampillées Barça (ou il a été formé), alliée à une grande activité. À noter qu'il a marqué ses trois buts cette saison (il a aussi réussi deux passes décisives) en rafale, le 19 janvier à Berlin (4-0), le 25 contre Schalke (5-0) et le 1er février à Mayence (3-1).Toni Kroos (ALL/Real Madrid)Le champion du monde allemand (30 ans, 96 sélections, 17 buts) réussissait avant l'interruption une saison solide avec le Real, avec un très important volume de courses, une finesse technique toujours appréciable et une efficacité intéressante (cinq buts, neuf passes décisives). Pourtant, la concurrence au milieu étant féroce, il n'a pas participé au huitième de finale aller de C1 contre Manchester City. Qui s'est soldé par une défaite (1-2, le 26 février). Pas un hasard ?Marco Verratti (ITA/PSG)Certes, « Petit Hibou » était suspendu lors du huitième de finale retour de C 1 triomphal contre Dortmund (2-0, aller : 1-2) et n'a pas marqué de but cette saison. Mais l'importance du milieu italien (27 ans, 36 sélections, 3 buts) au sein du PSG, tant pour équilibrer l'équipe que pour fluidifier son jeu, reste prépondérante. C'est d'ailleurs criant lorsqu'il est absent (sauf le 11 mars, bien sûr). Auteur en revanche de six passes décisives, il est troisième aux notes de L'Équipe avec la très belle moyenne de 6,12.TEAM RESTE DU MONDEIdrissa Gueye (SEN/PSG)Le milieu international sénégalais (30 ans, 64 sélections, 2 buts) n'a certes pas été toujours aussi flamboyant que lors de sa performance XXL (avec une passe décisive à la clé) contre le Real Madrid, lors de l'ouverture de la saison parisienne en C1 (3-0, le 18 septembre). Sans doute un peu victime d'un malentendu sur son profil, car il est plus à l'aise en relayeur qu'en sentinelle dans un milieu à trois, et gêné par quelques pépins physiques, il a quand même globalement très bien réussi son adaptation au PSG, où il a débarqué l'été dernier en provenance d'Everton.Rodrigo Bentancur (URU/Juventus Turin)Arrivé à la Juventus Turin en juillet 2017 en provenance de Boca Juniors, le jeune milieu uruguayen (22 ans, 29 sélections), s'est imposé dans l'entrejeu la saison dernière. Milieu très fin techniquement doté d'un gros volume de jeu, il a confirmé son potentiel cette saison, juste après avoir prolongé son contrat jusqu'en 2024. Il a ainsi notamment offert sept passes décisives en 19 matches de Serie A. En pleine phase de progression et bénéficiant bien sûr encore d'une belle marge, il était en grande forme juste avant l'interruption due au coronavirus.Arthur (BRE/FC Barccelone)Arrivé du Gremio à l'été 2018, ce milieu brésilien de poche (23 ans, 1,72 m, 20 sélections), apparaît en progression cette saison, en particulier dans ses stats (quatre buts et quatre passes décisives, contre seulement deux passes en 2018-2019). Et ce, malgré quelques pépins physiques, en particulier un au pubis, qui l'a éloigné des terrains pendant un mois (décembre). Il ne s'est pas encore pleinement imposé, mais on sent qu'il commence à prendre confiance, en particulier dans ses prises d'initiative. Son profil vif et technique colle en tout cas parfaitement au Barça.Federico Valverde (URU/Real Madrid)Débarqué en 2018 de La Corogne, ce jeune milieu uruguayen (21 ans, 20 sélections, 2 buts), qui a pris ses marques la saison dernière, était véritablement en train d'exploser au plus haut niveau cette saison, où il a inscrit deux buts et offert quatre passes décisives. Très actif à la récupération et hyper-judicieux dans son utilisation du ballon, il est la grande révélation de la saison au Real Madrid, où il est devenu un homme clé de Zinédine Zidane, son entraîneur. Il a même déjà prolongé jusqu'en 2025.All star game européen : votez pour les gardiens et les latéraux

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi