Foot - Consultation - Consultation : choisissez les ailiers pour vos équipes du All Star Game européen

L'Equipe.fr
L’Equipe

Quel serait le vainqueur d'un affrontement entre les onze meilleurs joueurs européens et les onze meilleurs joueurs du reste du monde ? Pour se faire une idée, nous vous proposons de voter pour constituer les deux meilleurs équipes de ce All Star Game imaginaire. Ce samedi, élisez vos ailiers.TEAM EUROPEKylian Mbappé (PSG). À 21 ans, le prodige français du PSG, champion du monde en 2018, continue d'empiler les buts (30) et les passes décisives (17) avec une aisance déconcertante cette saison, sur les terrains de Ligue 1 comme en Ligue des champions. Il a terminé sixième de l'élection du Ballon d'Or en décembre.Bernardo Silva (Manchester City). Si son bilan statistique (7 buts et 8 passes décisives toutes compétitions confondues) est moins flatteur cette saison, l'ailier international portugais (25 ans, 43 sélections) reste une référence à son poste en Europe. Son entraîneur, Pep Guardiola, dit de lui que « chacun de ses matches est un chef-d'oeuvre ».Jadon Sancho (Borussia Dortmund). À 20 ans, l'international anglais (11 sélections) incarne avec Mbappé ou Marcus Rashford (Manchester United) l'avenir mais aussi le présent du football mondial. Convoité par les plus grands clubs européens, il fait encore le bonheur du Borussia Dortmund, dont il est à la fois le meilleur buteur (17 réalisations) et le meilleur passeur (19) cette saison.Marcel Sabitzer (RB Leipzig). Auteur de 8 buts en Bundesliga, son meilleur total sur une saison, le capitaine et chef d'orchestre autrichien du RB Leipzig (26 ans, 42 sélections) a guidé son équipe vers le premier quart de finale de Ligue des champions de son histoire grâce à son doublé contre Tottenham (3-0), le 10 mars. Sa performance aurait éveillé l'intérêt de José Mourinho, l'entraîneur des Spurs.TEAM RESTE DU MONDEAngel Di Maria (PSG). L'ailier argentin (32 ans, 102 sélections) n'est pas le plus médiatisé des « quatre fantastiques » parisiens, mais il est tout aussi essentiel que Neymar ou Mbappé aux yeux de son entraîneur, Thomas Tuchel, qui ne cesse de lui témoigner son amour. Meilleur passeur de Ligue 1 cette saison (14 « assists », 21 toutes compétitions confondues), il a aussi marqué 11 buts, dont 2 en Ligue des champions.Mohamed Salah (Liverpool). Artisan majeur de la saison presque parfaite - une seule défaite - de Liverpool en Premier League, l'ailier international égyptien (27 ans, 67 sélections) avait déjà trouvé le chemin des filets 20 fois en 40 matches avant la suspension des compétitions. Il s'est classé cinquième du Ballon d'Or 2019, année du triomphe de ses Reds en Ligue des champions.Riyad Mahrez (Manchester City). Champion d'Angleterre et meilleur joueur de Premier League avec Leicester en 2016, l'international algérien de Manchester City (29 ans, 57 sélections) a su convaincre Pep Guardiola d'en faire en titulaire plus régulier cette saison, avec des résultats probants (9 buts et 14 passes décisives toutes compétitions confondues).Lionel Messi (FC Barcelone). À 32 ans, la « Pulga » argentine ne souffre pas sur le terrain des tourments vécus par son Barça en interne cette saison. À la fois meilleur buteur (24) et meilleur passeur de Liga (16), dont son équipe occupait la tête avant que les mesures de confinement ne soient prises, il a décroché en décembre son sixième Ballon d'Or.TEAM EUROPERaheem Sterling (Manchester City). Auteur de 25 buts et 18 passes décisives toutes compétitions confondues la saison passée, l'incontournable leader offensif des Citizens, figure de la lutte contre le racisme, est davantage finisseur cette saison (20 buts, 7 passes), brillant notamment en Ligue des champions. Convoité par le Real Madrid, il ferait aussi l'objet d'un intérêt de Liverpool, qu'il avait quitté dans des conditions chaotiques en 2015.Antoine Griezmann (FC Barcelone). Le champion du monde français n'a pas encore donné sa pleine mesure au Barça, où il a parfois donné l'impression de ne pas trouver sa place au côté de l'omnipotent Lionel Messi. Son bilan statistique de 14 buts - dont un décisif à Naples (1-1), en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions - et 4 passes décisives toutes compétitions confondues reste néanmoins honorable.Raphaël Guerreiro (Borussia Dortmund). Arrivé à Dortmund en 2016 après s'être révélé à Lorient, en Ligue 1, l'international portugais du Borussia Dortmund (26 ans, 39 sélections) est l'un des cadres de Lucien Favre, qui l'utilise parfois plus en retrait, sur le côté gauche d'une défense à quatre. Ses aptitudes - notamment offensives (5 buts, 5 passes toutes compétitions confondues) - intéresserait plusieurs cadors du continent, parmi lesquels le Barça.Serge Gnabry (Bayern Munich). À 24 ans, le virevoltant ailier allemand s'est imposé comme l'un des principaux atouts offensifs du Bayern Munich, s'invitant notamment cette saison au club restreint des joueurs auteurs d'un quadruplé en Ligue des champions (contre Tottenham, le 1er octobre, 7-2). Avec ses 13 buts en 13 sélections, il incarne aussi l'avenir d'une Nationalmannschaft en reconstruction.TEAM RESTE DU MONDENeymar (PSG). Après son retour avorté au FC Barcelone l'été dernier, le génie brésilien s'est vite remis le public du PSG dans la poche au travers de ses performances sur le terrain, avec une efficacité redoutable malgré quelques pépins physiques (18 buts et 10 passes décisives en 22 matches). Il a été décisif lors de la double confrontation contre Dortmund (1-2, 2-0) en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions.Son Heung-min (Tottenham). Si son équipe de Tottenham déçoit cette saison (8e de Premier League, élimination en huitièmes de finale de la Ligue des champions), le polyvalent ailier sud-coréen (27 ans, 89 sélections) demeure une référence du Championnat anglais. Auteur de 16 buts cette saison, dont 5 en Ligue des champions, il a été freiné dans son élan par une fracture au bras droit en février.Sadio Mané (Liverpool). Auteur de la saison la plus aboutie de sa carrière en 2018-2019, couronnée d'une Ligue des champions et d'une quatrième place au Ballon d'Or, l'ailier international sénégalais (28 ans, 61 sélections) était reparti sur des bases aussi élevées lors de l'exercice en cours (18 buts, 12 passes décisives). Son nom revient avec insistance du côté du Real Madrid.Lucas Ocampos (Séville FC). Connu pour sa combativité à l'OM, l'ailier argentin (25 ans) a réussi son pari en signant au Séville FC, où il s'est imposé comme un titulaire indiscutable et un buteur bien plus régulier qu'il ne l'était en France (12 réalisations toutes compétitions confondues). Il a même fait ses premiers pas avec l'Albiceleste à l'automne.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi