Foot - Copa America - COL - Copa America : des supporters de la Colombie réclament l'annulation de l'épreuve

·2 min de lecture

En raison des troubles qui ont éclaté au pays, des supporters de la Colombie ont demandé l'annulation de la Copa America. Alors que le pays se trouve dans une période difficile, des dizaines de supporters ont manifesté devant le siège de la Fédération colombienne, mardi à Bogota, pour que la Copa America, co-organisée avec l'Argentine à partir du 13 juin, n'ait pas lieu. « Le ballon ne peut dissimuler la politique, ni les scènes de violence qui se déroulent en ce moment », a déclaré Jordan Santiago, leader du groupe de supporters Fièvre jaune. « Nous, les fans de foot, sommes fatigués. Nous allons nous joindre au peuple » pour demander que « la Copa América n'ait pas lieu », a-t-il ajouté. Déjà 42 morts en Colombie en raison des manifestations Autour de lui, des supporters d'America, Millonarios et d'autres équipes du pays protestaient au rythme des tambours et vêtus aux couleurs de leur club ou de la sélection nationale. Pour la deuxième fois de son histoire, la Colombie doit accueillir ce tournoi continental, le premier co-organisé par deux pays. Mais depuis le 28 avril, des manifestations contre le gouvernement, durement réprimées par les forces de sécurité, secouent le pays, et ont fait au moins 42 morts, dont un policier, et plus de 1 600 blessés. Bogota, Medellin et Cali, parmi les villes où doivent se disputer les matches, ont été le théâtre de troubles violents. Des matches des Copa Libertadores et Sudamericana ont dû être déplacés ailleurs dans le pays, voire au Paraguay. Certains autres ont été interrompus à cause des gaz lacrymogènes tirés par la police lors d'affrontements avec des manifestants aux abords des stades, comme à Barranquilla, où le 10 juillet doit se disputer la finale de la Copa America. « Comment vont-ils organiser un match dans ces conditions ? [...] Il n'y a aucune garantie », soulignait Jordan Santiago, un infirmier de 25 ans. L'Argentine prête à organiser le tournoi seul De son côté, le président argentin Alberto Fernandez a assuré que son pays se tenait prêt à organiser le tournoi seul, en cas de désistement de la Colombie. « Nous pouvons organiser toute la Copa America en Argentine, dans la mesure où tous respectent strictement les conditions de contrôle et de protocole » sanitaires, a-t-il déclaré à une radio locale. L'Argentine et la Colombie, comme tous les pays d'Amérique du Sud, subissent une 3e vague de la pandémie de Covid-19. L'Argentine a enregistré mardi son plus grand nombre de nouveaux cas (35 543) et de décès (745) en 24 heures. La Colombie pour sa part en est à plus de trois millions de cas au total, dont plus de 82 000 morts depuis mars 2020. Jeudi à Asuncion, une réunion virtuelle du conseil de la Conmebol, l'instance dirigeante du football sud-américain, sera consacrée à la Copa America.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles