Foot - Copa America - Les joueurs qui souhaitent ne pas participer à la Copa America finalement libérés ?

·1 min de lecture

Le World Leagues Forum (WLF), qui représente plus de 40 ligues professionnelles et leurs clubs, estime que les joueurs sélectionnés pour la Copa America, déplacée au Brésil à la dernière minute, pourraient être libérés de leurs obligations. La menace de boycott des joueurs évoluant en Europe, retenus pour disputer la Copa America (13 juin - 10 juillet) a poussé le World Leagues Forum (WLF) à réagir. L'organisation basée à Zurich, qui représente plus de 40 ligues professionnelles et leurs clubs, a envoyé une lettre à la Confédération sud-américaine (COMNEBOL), ce samedi, pour lui indiquer qu'au vu du contexte, les joueurs qui le souhaitaient devraient être libérés de leurs obligations. La compétition ayant été déplacée à la dernière minute de l'Argentine au Brésil, pour cause de Covid-19, certains s'interrogent toujours sur les conditions sanitaires. « Les joueurs devraient avoir la possibilité de se retirer » « Compte tenu de ce changement soudain de lieu et de circonstances, nous considérons que les joueurs devraient avoir la possibilité de se retirer de la compétition et que les clubs devraient pouvoir rappeler leurs joueurs, en particulier s'il y a une restriction de voyage ou obligation de quarantaine à leur retour », a expliqué le WLF, qui reconnaît « la complexité de la situation », mais insiste aussi sur « les fortes inquiétudes » autour de l'événement. lire aussi Le calendrier de la Copa America Selon le WLF, l'opinion des joueurs doit être pris en compte. Or, d'après les médias brésiliens, beaucoup ne voulaient pas participer à un tournoi organisé à la hâte, qui plus est dans un pays où plus de personnes sont mortes du Covid-19 que dans tout autre pays, en dehors des États-Unis.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles