Foot - Coronavirus - Coronavirus : plus de 300 groupes ultras européens s'opposent à la reprise du football

L'Equipe.fr
L’Equipe

« Nous pensons qu'un arrêt total du football européen est plus que raisonnable » écrivent plus de 300 groupes ultras européens, dont la plupart italiens, dans un communiqué publié ce mercredi. Plus de 300 groupes de supporters européens, principalement ultras, représentant plus de 150 clubs ont signé ce mercredi un communiqué pour marquer leur opposition à la reprise des Championnats de football tant que les conditions sanitaires ne permettent pas aux supporters de retourner au stade. « L'Europe souffre à cause du coronavirus. [...] La santé publique est devenue la première et la seule priorité pour tout le monde. Pour cette raison, nous pensons qu'un arrêt total du football européen est plus que raisonnable » peut-on lire dans le texte, publié en italien et dont une version raccourcie circule en anglais. Parmi les signataires du communiqué, on retrouve une majorité de groupes italiens (près de 200) mais aussi des représentants d'autres pays européens comme le Portugal, la Belgique, l'Allemagne et l'Espagne. Une vingtaine de groupes français, dont les South Winners (Marseille), les Ultramarines (Bordeaux), la Brigade Loire (Nantes) ou encore les Red Tigers (Lens), ont également signé le texte (voir la liste ci-dessous).

« Nous sommes fermement convaincus que retourner au stade servirait exclusivement les intérêts économiques [...], peut-on encore y lire. Pour autant, nous appelons fermement les organes compétents à continuer de suspendre les compétitions footballistiques tant qu'aller au stade ne sera pas redevenu une habitude sans risque pour la santé publique. » Cette publication commune intervient alors que les groupes de supporters un peu partout en Europe se positionnent depuis plusieurs semaines déjà contre une reprise des Championnats à huis clos. Il y a un mois exactement, 45 groupes français estimaient dans un communiqué qu'« il n'est pas envisageable que le football reprenne prématurément. Il n'est pas envisageable qu'il reprenne à huis clos. Il reprendra en temps voulu, quand les conditions sanitaires et sociales seront réunies. » En Italie, berceau du mouvement ultra, les banderoles hostiles à une reprise des compétitions se multiplient. La Bundesliga allemande sera le premier des grands Championnats européens à reprendre, ce week-end, dans des stades vides. D'autres pays comme l'Italie ou l'Angleterre envisagent également de terminer la saison 2019-2020 à huis clos, tandis que la France a décidé de mettre fin à ses compétitions et d'attribuer les titres sur la base des matches déjà joués. La prochaine saison de Ligue 1 pourrait débuter en août, possiblement sans public.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi