Foot - Coronavirus - Coronavirus : Giuseppe Marotta (Inter Milan) évoque un Championnat « faussé »

L'Equipe.fr
L’Equipe

Le directeur général du club intériste a attaqué la Ligue italienne sur sa gestion des reports de matches, ce dimanche, dans La Gazetta dello Sport. Il estime son équipe désavantagée et pense que « l'équilibre du Championnat a été altéré ». L'épidémie de coronavirus pourrait-elle « fausser » l'équité de la Serie A ? C'est ce que croit Giuseppe Marotta, le directeur général de l'Inter Milan, qui s'inquiète des nombreux reports de matches qui touchent déjà son club. L'Inter, qui n'a pas pu jouer contre la Sampdoria le week-end dernier puis contre la Juventus ce dimanche, a vu la Lazio prendre huit points d'avance en tête du classement. « L'équilibre du Championnat a été altéré, a déclaré Marotta ce dimanche dans La Gazzetta dello Sport. C'est une compétition déformée. Il suffit de penser aux blessures et aux suspensions. Et il y a l'aspect psychologique quand on regarde le classement. » Le classement de la Serie A Le directeur général des Nerazzurri, qui craint un mois de mai effréné pour son équipe, en raison des reports de matches, redoute que le Championnat ne puisse pas se terminer « si plus de matches sont annulés ». Il s'en est pris à la Ligue italienne. « Toute cette affaire a été mal abordée, trop à la légère, a-t-il poursuivi. La Ligue a décidé de fermer les stades jeudi, puis vendredi, le ministre Spadafora a déconseillé cette voie-là. Une erreur a été commise par le président de la Ligue, Dal Pino, qui a pris sa décision sans demander l'avis de personne. Ce n'est pas une bonne chose, c'est très grave même. » Paolo Dal Pino, président de la Ligue italienne « Nous avons dû prendre des décisions guidées par le bien de la nation. [...] Ne faisons pas de drame là où il n'y en a pas » Paolo Dal Pino a ensuite répondu à Marotta, lui reprochant de « représenter les besoins de l'Inter » quand lui doit protéger « les intérêts généraux de l'ensemble de la Serie A, qui souffre malheureusement quotidiennement de conflits d'intérêts liés à chaque équipe ». « Nous avons dû prendre des décisions guidées par le bien de la nation, a-t-il expliqué. Nous essaierons de trouver des moyens de contenir les autres bouleversements qui nous ont été demandés par le gouvernement pour les besoins urgents. Mais rappelez-vous qu'à l'étranger, en particulier en Premier League, il arrive souvent que les équipes doivent rattraper des matches en raison des nombreuses coupes. Ne faisons pas de drames là où il n'y en a pas. » « Je dois promouvoir le Championnat d'Italie et son image dans le monde, transmettre des matchs avec des stades vides aurait été une mauvaise carte de visite pour le pays », a-t-il également déclaré. Concernant le report du choc entre la Juventus et l'Inter Milan, Dal Pino a expliqué que la Ligue avait proposé, vendredi, « à l'Inter de déplacer le match contre lundi soir pour ouvrir les portes du stade. « L'Inter a catégoriquement refusé d'aller sur le terrain, et d'assumer ses responsabilités », a-t-il souligné. Une réunion extraordinaire doit avoir lieu lundi entre les représentants de la Ligue et ceux de l'Inter.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi