Foot - Coronavirus - Coronavirus : un médecin allemand alerte quant à d'éventuelles lésions « irréversibles »

L'Equipe.fr
L’Equipe

Wilhelm Bloch, un très réputé médecin du sport allemand, estime que les joueurs qui reprennent la compétition (comme ce sera le cas en Bundesliga ce week-end) s'exposent à des lésions pulmonaires irréversibles, en tout cas pour la qualité de leurs performances, s'ils contractent le Covid-19. Malgré le protocole sanitaire draconien prévu samedi pour la reprise de la Bundesliga, les joueurs pourraient s'exposer à des lésions pulmonaires « irréversibles » en cas d'infection au coronavirus, avec forcément, un risque de déclin des performances. C'est ce qu'a expliqué à l'AFP le professeur Wilhelm Bloch, de l'École supérieure du sport de Cologne, inquiet des conditions de ce retour au terrain malgré les consignes sanitaires, jugeant le protocole de la Ligue allemande (DFL) « pas sûr à 100 % ». Le programme de la 26e journée de Bundesliga « Le protocole minimise les risques, mais le danger existe toujours de voir un joueur ou un membre de l'encadrement infecté par le virus, estime ce médecin du sport très réputé en Allemagne. Le risque est difficile à évaluer. Cela dépend naturellement de l'environnement et de la situation générale dans le pays. Les joueurs ne sont pas en quarantaine totale, ils côtoient leurs familles, même s'ils ont reçu des consignes pour limiter les contacts. Et il y a aussi les risques pendant les matches. Ils seront tous testés, mais les tests de coronavirus ne fonctionnent pas tous parfaitement, il y a une marge d'erreur relativement importante. » Le Professeur Wilhelm Bloch, à propos des joueurs infectés par le coronavirus en Europe « Nous saurons bientôt s'ils récupèrent l'intégralité de leurs capacités... » Puis il a donc pointé les risques qui existaient : « Généralement, la constitution physique, le système immunitaire et le système cardio-vasculaire des sportifs de haut niveau font que le risque pour eux est faible. Mais nous ne savons pas pour le moment si une infection mineure ou des symptômes mêmes légers ne provoquent pas des dégâts, comme, par exemple, de petites cicatrisations des poumons après une inflammation, ou la formation de tissu conjonctif, c'est-à-dire une fibrose. Ces dommages peuvent être irréversibles, ou peuvent perdurer très longtemps avant que le corps ne les répare. Il y a là un risque pour les sportifs de haut niveau de perdre leur niveau de performance, et de ne jamais le retrouver. Nous avons déjà eu des joueurs infectés en Europe et nous saurons bientôt s'ils récupèrent l'intégralité de leurs capacités.... » Le classement de la Bundesliga

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi