Foot - Coronavirus - Eco - Coronavirus : les deux scénarios de l'économiste Marion Labouré pour la saison 2020-2021

L'Equipe.fr
L’Equipe

Selon une étude, le PSG et l'OL pourraient perdre plus ou moins la moitié de leurs revenus en cas de huis clos total la saison prochaine. L'économiste française Marion Labouré (Deutsche Bank, Harvard) a modélisé ce que la crise du Covid-19 pourrait coûter la saison prochaine aux 20 clubs les plus riches d'Europe, dont le PSG et l'OL. Elle s'est basée sur deux scénarios, celui d'un retour rapide à la presque normale, avec seulement un peu moins de monde dans les stades, et celui, bien plus sombre, d'une saison à huis clos.

Dans sa première projection, les droits TV ne subissent aucune décote, les recettes de billetterie baissent entre 10 et 30 % car moins de gens osent aller au stade par peur du virus, et les revenus du sponsoring et de la publicité subissent une perte de 5 à 20 % en raison de la récession économique et de la moindre fréquentation des stades. Selon le deuxième scénario (huis clos), les droits TV baissent de 20 % en raison de l'appauvrissement du spectacle dans des stades vides, la billetterie tombe à zéro par définition et le sponsoring « jour de match » fléchit sérieusement (entre 30 et 60 %). Selon ses calculs, le PSG et l'OL, qui affichaient en 2018-2019 des revenus de 636 M€ et 221 M€, vont déjà perdre cette saison entre 100 et 195 M€ pour le premier et entre 30 et 65 M€ pour le second. La saison prochaine, le meilleur scénario coûterait 30-110 M€ au PSG et 5-25 M€ à l'OL, et bien plus dans l'hypothèse d'une saison complète à huis clos, jusqu'à 360 M€ pour le club parisien (plus de la moitié de ses revenus 2018-2019) et jusqu'à 100 M€ pour l'OL (près de la moitié). L'étude de Marion Labouré (en anglais)

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi