Foot - Coupe - ASM - Valère Germain (Monaco) : «J'espère qu'on donnera tout pour remporter quelque chose»

L'Equipe.fr
Frustré par la défaite à Paris (0-5) mercredi, en demi-finales de la Coupe de France, Valère Germain estime néanmoins que son staff et sa direction ont eu raison de «valoriser la formation monégasque» en alignant une équipe bis.

Frustré par la défaite à Paris (0-5) mercredi, en demi-finales de la Coupe de France, Valère Germain estime néanmoins que son staff et sa direction ont eu raison de «valoriser la formation monégasque» en alignant une équipe bis.«Que retenez-vous de cette lourde défaite (0-5) ?C'était un match compliqué, Paris a joué très sérieusement. C'est dommage, parce que même si on n'avait pas beaucoup le ballon, on fait 20 premières minutes plutôt cohérentes, avec même une situation de marquer. Leur premier but nous a un peu coupés dans notre élan. Il y a beaucoup de jeunes pour lesquels c'était la première expérience dans le groupe pro ce soir, ça restera une belle soirée pour eux. C'était important pour eux de tout donner.N'est-ce pas frustrant, quand on est Monaco, d'en prendre cinq au Parc ?C'est frustrant parce qu'en plus, c'est quand même une demi-finale de Coupe de France. Après, il y a eu tellement de matches depuis le début de la saison, il y en a encore beaucoup qui arrivent, on est en course pour remporter le titre de champion de France, on est en demi-finales de la Ligue des champions... à un moment, il a fallu faire un choix. Malheureusement, ça a été sur ce match de Coupe de France. Maintenant, j'espère qu'on donnera tout pour remporter quelque chose.Samedi, vous affrontez Toulouse, qui vous avait battu (3-1) en octobre.C'est sûr que ça va être un gros match. De toute façon, tous les matches jusqu'à la fin de la saison vont être compliqués, entre les équipes qui luttent pour leur maintien et celles qui veulent se qualifier pour une Coupe d'Europe. Que ce soit pour Monaco, Paris ou Nice, il va falloir tout donner, et je pense que le club a eu raison d'adopter cette stratégie, de valoriser la formation monégasque et de laisser au repos des joueurs qui avaient beaucoup joué ces derniers temps.Vadim Vasilyev, votre vice-president, a dit qu'il assumait la décision d'aligner une équipe bis. N'y a-t-il pas une crainte de tout perdre ?Bien sûr qu'on assume cette décision. On ne sait pas si on aurait gagné ou pas avec nos titulaires, on aurait peut-être accumulé de la fatigue et pas forcément pris les trois points à Toulouse samedi... Il a fallu faire un choix, on verra en fin de saison si ça a été le bon. J'espère que ce sera le cas. Au début de la saison, l'objectif était de terminer dans les deux premiers et d'essayer d'aller loin en Ligue des champions. Maintenant qu'on est en demi-finales, on a envie de gagner ce titre-là. La pression, tout le monde nous en parle depuis le début de la saison mais finalement, on arrive à bien la gérer.»Jardim : «Je suis fatigué, alors que moi je ne joue pas !»Jardim : «Je n'avais pas le choix»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages