Foot - Coupe - Bordeaux - Emeric Depussay (Bordeaux) : « On a fait du mieux qu'on pouvait »

·2 min de lecture

Le jeune milieu bordelais Emeric Depussay (20 ans), titulaire comme plusieurs de ses habituels coéquipiers en réserve avec les Girondins contre Brest (0-3), ce dimanche en 16es de finale de la Coupe de France, était satisfait de l'état d'esprit affiché, malgré l'élimination. « Comment avez-vous vécu ce premier match chez les pros un peu étrange, perdu contre Brest ?
C'est clair que c'était particulier par rapport à la semaine. En équipe réserve, on a repris plus tôt, on s'est entraînés sans savoir. On ne s'est vraiment entraînés avec les pros qu'hier (samedi). On n'a eu qu'une vraie séance pour préparer le match donc c'était un peu bizarre. Mais je pense qu'on a tous répondu présent. On est contents de ce qu'on a fait dans l'état d'esprit et l'agressivité. Après, on est forcément déçus du résultat et de l'élimination. Dans ce qu'on a montré de la formation bordelaise, des jeunes et l'état d'esprit, tout ça, on peut être contents. C'est de bon augure pour la suite de nos carrières à chacun. Merci au club de nous avoir fait confiance. Peu importe le contexte ?
Ce n'est pas rare que les débuts de chacun soient dans des situations similaires. Avoir 21 cas (positifs au Covid-19) chez les pros, c'est un truc énorme, du jamais vu. Mais ça commence toujours d'une façon ou d'une autre. C'est comme ça. Une fois sur le terrain, on se fout de pourquoi on y est. On fait ce qu'on a à faire. On fait abstraction du reste. lire aussi Gérard Lopez après les annonces de la FFF : « On a travesti l'esprit de la Coupe » Comment avez-vous été accueillis par les pros ?
Franchement, très bien. Ils nous ont tout de suite mis en confiance. Ils nous ont tout de suite montré qu'ils croyaient en nous, qu'on n'était pas juste là pour faire le nombre, le déplacement, se prendre une valise et rentrer. Ils croyaient en nous, en ce qu'on était capables de faire. On croyait tous à la qualification. On a fait du mieux qu'on pouvait. Le match contre l'OM (vendredi) va arriver vite. Pensez-vous déjà la suite et imaginez-vous rester encore un peu en équipe première ?
(Sourire) Tout de suite, pas forcément. On sera présents si on fait appel encore à nous. Sinon on retrouvera l'équipe réserve. C'est difficile de savoir qui va reprendre, Omicron ou pas Omicron, on ne sait rien. On va prendre les séances une par une et on verra qui sera sur le terrain le week-end prochain. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles