Foot - Coupe - Coupe de France: Montpellier et Andy Delort mettent fin à l'aventure de Canet-en-Roussillon

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Montpellier, pourtant réduit à dix, a éliminé le Canet-en-Roussillon (2-1) en quart de finale de Coupe de France. Le match : 2-1 Après Marseille (2-1) en 16e de finale et Boulogne-sur-mer (N, 1-0) en 8e de finale, Canet en Roussillon n'est pas passé loin de garnir son tableau de chasse d'une victime de choix avec Montpellier, ce mardi. La première période, notamment, avait été à l'avantage des joueurs de quatrième division qui, outre le but sur penalty de Ouadoudi (25e), se sont créé une énorme occasion d'enfoncer son adversaire juste avant la pause. Mais Posteraro, qui avait récupéré le ballon repoussé du poing par Bertaud, a frappé sur le gardien héraultais (45e). Montpellier, réduit à dix, a réagi en deuxième période et égalisé sur un coup franc malin à la réception duquel Delort a étalé sa qualité technique, avec un enchaînement contrôle et frappe de haute volée (60e). Le buteur et capitaine de Montpellier a aussi transformé, à la 84e, le penalty obtenu par Wahi pour une faute pas évidente de Mbimba. Dur pour Canet - en - Roussillon mais plutôt mérité pour la formation de Michel Der Zakarian, qui a su garder son calme en infériorité numérique pendant plus d'une heure, confirmant la bonne impression laissée vendredi en Ligue 1 à Lille (1-1) et a résisté aux derniers assauts de Canet dans les ultimes secondes. L'homme : Hilton a failli tout dérégler Le capitaine brésilien de Montpellier a 43 ans et son déclassement est désormais bien enclenché : il était remplaçant vendredi dernier en Ligue 1 à Lille (1-1), où il était entré en jeu en première période pour pallier la grave blessure de Pedro Mendes (rupture des ligaments croisés du genou gauche). Ce mardi, son 32e de Coupe de France a été très court : dès la 23e il a raté une relance et provoqué un penalty en voulant réparer son erreur en revenant au contact de Vercruysse dans la surface. Dans la foulée, il a été expulsé pour avoir annihilé une occasion de but, laissant son équipe à dix et menée au score, puisque Ouadoudi a transformé le penalty avec l'aide du poteau (25e). Le chiffre : 2 Andy Delort, auteur d'un doublé, est l'homme en forme de Montpellier. C'est déjà lui qui avait ouvert le score, vendredi à Lille, au terme d'une magnifique action collective. C'est même l'homme du moment tout court: il avait été l'un des premiers joueurs de Ligue 1 à réagir contre la Super Ligue, d'un tweet où il disait, lundi: « a richesse ne suffit pas pour atteindre le bonheur ».