Foot - Coupe - Les déclarations qui montrent que Monaco fait passer la Coupe après le reste

L'Equipe.fr
En tête du Championnat et demi-finaliste de la Ligue des champions, Monaco relègue la Coupe de France au deuxième rang. Retour en déclarations sur ce choix, avant la demi-finale à Paris, ce mercredi (21h05).

En tête du Championnat et demi-finaliste de la Ligue des champions, Monaco relègue la Coupe de France au deuxième rang. Retour en déclarations sur ce choix, avant la demi-finale à Paris, ce mercredi (21h05).«Donner du temps de jeu à la jeunesse»Juste après la qualification de Monaco contre Lille (2-1), en quarts de finale de la Coupe de France, Leonardo Jardim s'est tout de suite projeté sur la fin de saison, avec un calendrier chargé à gérer, sans pour autant perdre de vue l'idée d'impliquer tous ses joueurs pour atteindre son objectif.Sur Eurosport : «On va essayer de faire le maximum. (...) Les personnes parlent toujours de trophées, trophées, trophées, mais le projet de Monaco, ce n'est pas seulement ça. Notre projet, c'est de donner du temps de jeu à cette jeunesse et de la laisser progresser.»«La Ligue des champions, (c'est) bien plus important»Le même jour, le 4 avril, Jardim s'est montré assez définitif en assurant que la Coupe de France était un objectif nettement moins prioritaire pour l'ASM par rapport à la Ligue des champions.En conférence de presse : «On peut être champion de France. On va essayer d'aller en finale de Coupe de France. Et surtout, on est les derniers représentants français en Ligue des champions. C'est pour moi un trophée bien plus important.»«La même stratégie que contre Marseille et Lille»Une fois fixé sur le nom de son prochain adversaire, le 7 avril, l'entraîneur portugais n'a pas changé de discours, en laissant entendre qu'il effectuerait beaucoup de changements contre le PSG, comme lors des tours précédents, pour ménager ses cadres.En conférence de presse : «C'est le tirage, c'est comme ça. On jouera contre Paris avec la même stratégie (faire tourner) qu'on avait mise en place contre Marseille (4-3 en 8es de finale) et contre Lille.»«La priorité reste le Championnat»Au soir de la victoire en quart de finale aller de Ligue des champions à Dortmund (3-2), le 12 avril, Danijel Subasic a totalement éludé les ambitions du club de la Principauté en Coupe de France, le gardien se focalisant principalement sur la Ligue 1, et dans un deuxième temps, sur la C1.En zone mixte : «Notre priorité reste de gagner le Championnat, la Ligue des champions, c'est du bonus.»«Il nous reste un Championnat à jouer»Une fois la qualification en demi-finales de la Ligue des champions acquise, aux dépens du Borussia après le quart retour (3-1), Benjamin Mendy a également oublié la Coupe de France, parmi les dernières compétitions dans lesquelles son équipe restait engagée.En zone mixte : «En 2004, ils (les joueurs de l'ASM) ont fait de très belles choses. Ils ont réussi à aller jusqu'en finale. Pour l'instant, cette année on est demies et il nous reste un Championnat à jouer. Je laisse les comparaisons pour les gens.»«On va jouer les deux compétitions à fond»Le même jour, le 19 avril, Vadim Vasilyev s'est montré aussi très clair sur la stratégie à adopter en cette fin de saison par son club. Dans l'esprit du vice-président monégasque, la Coupe de France, qu'il ne cite même pas, arrive après la Ligue des champions et la Ligue 1.En zone mixte : «On va jouer les deux compétitions (Ligue des champions et Ligue 1) à fond . Il faut bien gérer la fatigue. Mais le coach le fait très bien.»«En Coupe de France, il faut faire tourner l'effectif»Dimanche, avant que Monaco aille s'imposer à Lyon (2-1), Vasilyev est même allé plus loin, en prenant la posture de son entraîneur et en annonçant, à la place de Leonardo Jardim, que son équipe ne présenterait pas le même visage, mercredi à Paris, qu'au Parc OL.Dans Téléfoot : «Le calendrier est très compliqué. La priorité reste la Ligue 1, puis évidemment la Ligue des champions maintenant que nous sommes en demi-finales. Pour la Coupe de France, ce sera plus difficile, plus compliqué parce qu'il faut faire tourner l'équipe, faire tourner l'effectif.»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages