Foot - Coupe (F) - OL - Wendie Renard (OL) : « C'est important de gagner un titre »

·3 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La capitaine de Lyon Wendie Renard s'est réjouie de remporter la Coupe de France féminine aux dépens du PSG (0-0, 4-3 aux t.a.b.), ce dimanche, à Auxerre. Mais elle attend plus de son équipe en vue de la Ligue des champions. Wendie Renard, capitaine de l'OL, vainqueur de la Coupe de France féminine aux dépens du PSG : « C'est une finale, donc il n'y avait pas de favori. C'est un peu bizarre ce qu'on a vécu avec cette coupure et l'obligation de rester chez soi. On n'est pas encore à 100 %, cela se voit. On a alterné le bon et le moins bon. Sarah (Bouhaddi) a fait une bonne séance de tirs au but (elle arrête la dernière tentative parisienne). Wendie Renard, capitaine de l'OL « On n'a pas tout bien fait ce soir. On va regarder à la vidéo pour voir ce qu'on peut améliorer avant la Ligue des champions féminine. Ce sera autre chose, un autre état d'esprit. Il faudra qu'on fasse mieux » C'est important de gagner un titre. Plus tu gagnes, plus tu emmagasines de la confiance. On n'a pas tout bien fait ce (dimanche) soir. On va regarder à la vidéo pour voir ce qu'on peut améliorer avant la Ligue des champions féminine. Ce sera autre chose, un autre état d'esprit. Il faudra qu'on fasse mieux. » Sarah Bouhaddi, gardienne de l'OL : « Après quatre mois sans compétition, c'est compliqué. C'était un match de haut niveau et tout le monde s'est donné au maximum. Pendant la séance de tirs au but, il faut essayer de prendre le dessus psychologiquement. Mais je n'ai pas fait quelque chose de spécial pour influencer Léa (Khelifi, qui a raté la cinquième et dernière tentative parisienne). C'est une jeune joueuse, mais elle a pris ses responsabilités. C'est à son honneur. D'autres auraient pu le faire. » Jean-Luc Vasseur, entraîneur de l'OL : « Ça se termine bien pour nous. C'était un très bon match dans l'enjeu, dans les changements de scénarios. Le PSG est toujours derrière nous, mais vraiment pas très loin. Mes joueuses sont extraordinaires dans leur capacité à maîtriser les émotions. Elles ont la victoire dans leur ADN. Elles ont un sang froid incroyable alors que ça bouillonne à l'intérieur. Pour les tirs au but, Endler a fait un super arrêt mais elle tire derrière sur l'émotion et du coup elle a frappé trop fort. Je ne suis pas surpris par le PSG. Ça fait des années qu'elles progressent. On avait davantage maîtrisé lors du Trophée des championnes. Il y a des sources d'améliorations chez nous. On a un tournoi amical avant la C1 pour étoffer le groupe. On doit trouver plus de rythme et de meilleures relations pour être meilleures face au Bayern. »
Irene Paredes, capitaine du PSG « On est très frustrées. Ça fait mal, on ne va pas le cacher. Le groupe est à chaque fois plus fort et plus près de l'OL » Irene Paredes, capitaine du PSG : « On est très frustrées. Ça fait mal, on ne va pas le cacher. Le groupe est à chaque fois plus fort et plus près de l'OL. On est énervées, mais, demain (lundi), on regardera le match et on verra ce qu'on peut faire de mieux et ce qu'on a fait de bien. On n'a pas eu encore assez d'occasions, on n'a pas réussi à aller suffisamment dans la surface adverse. La séance de tirs au but ? Endler tire très bien les penalties (mais elle a raté le sien). On a décidé que cela soit comme ça. Je n'ai pas tiré, c'était comme ça. Cela sera peut-être différent la prochaine fois. On se rapproche de l'OL, on a eu des matches plus mauvais. Ce sont toujours des combats et on a encore perdu aux penos. Mais chaque jour on devient plus matures, plus performantes, on s'améliore. On garde la structure de l'équipe. Il faut continuer comme ça. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles