Foot - Coupe de la Ligue - PSG - Coupe de la Ligue : retour en images sur la victoire de Gueugnon en 2000

L'Equipe.fr
L’Equipe

Il y a vingt ans, le FC Gueugnon, alors en D2, remportait la Coupe de la Ligue. Retour sur la victoire surprise des Forgerons en finale, le 22 avril 2000, face au PSG (2-0). Après avoir éliminé Niort (1-0), Toulouse (1-0), Strasbourg (2-0) et le Red Star (2-2, 9-8 aux t.a.b.) aux tours précédents, le FC Gueugnon de Sylvain Distin (cheveux teints en blond), alors en D2, accède à la finale, où il est opposé au PSG. Près de 20 000 supporters bourguignons ont fait le déplacement au Stade de France pour assister à la première finale de l'histoire du club. Au coup d'envoi, le virage est Jaune et Blanc, aux couleurs du FCG. Le match est très disputé pendant une heure, les Forgerons (ici Stéphane Roda et Amara Traoré) se montrent à la hauteur de l'événement et ne cèdent pas face à Talal El Karkouri et ses partenaires parisiens, plus expérimentés. L'entraîneur bourguignon Alex Dupont a mis en place une tactique qui fonctionne pour résister aux assauts parisiens. Le club de la capitale n'arrive pas à inquiéter son adversaire. À force de buter sur la défense gueugnonnaise, le PSG finit par se faire surprendre. Peu après l'heure de jeu (65e), l'Argentin Marcelo Trapasso (félicités par Amara Traoré et Sylvain Distin) ouvre le score. L'exploit se dessine. Pierre Ducrocq, Christian, Laurent Leroy, Eric Rabesandratana et tous les Parisiens commencent à douter de l'issue de la partie. Ils ne trouvent pas la solution et leurs affaires ne vont pas s'arranger... Entré en jeu quelques minutes plus tôt, Sylvain Flauto alourdit la marque dans les derniers instants (90e), au terme d'un slalom génial. Ce but scelle la victoire surprise des Forgerons, la première et la seule d'un club de D2 dans la compétition à ce jour. Beau joueur, Philippe Bergeroo, l'entraîneur du PSG, salue son homologue Alex Dupont au coup de sifflet final et le félicite pour sa victoire. Ce couac n'empêchera pas le technicien parisien de rester la saison suivante à la tête du club. Les supporters bourguignons sont aux anges, ils ne bouderont pas leur plaisir après la rencontre dans les tribunes désertées rapidement par les fans parisiens. Le lendemain, après avoir peu dormi, ils rentreront fêter leurs héros au stade Jean-Laville de Gueugnon. Ali Benarbia, Edvin Murati et les Parisiens vont chercher leur médaille tête basse en tribune officielle. Spécialistes de l'épreuve et vainqueur à huit reprises au total, les Parisiens ont concédé ce qui reste leur seule défaite en finale de la Coupe de la Ligue. Amara Traoré, capitaine de Gueugnon avec à ses côtés David Fanzel, soulève le trophée devant le Premier ministre Lionel Jospin et la ministre des Sports de l'époque, Marie-George Buffet. Après la rencontre, les scènes de joie se multiplient dans les couloirs du stade de France. Alex Dupont, qui rejoindra Sedan la saison suivante et y accomplira d'autres épopées, et ses joueurs (ici David Fanzel) savourent leur succès. L'un des plus beaux et surprenants des 20 dernières années.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi