Foot - Coupe - Lille - Rio Mavuba (Lille) : «On a manqué d'agressivité»

L'Equipe.fr
Rio Mavuba, capitaine du Losc, regrette la mauvaise première période de son équipe, éliminée mardi soir à Monaco (2-1). Et souligne que le groupe nordiste a été touché par la blessure du défenseur Adama Soumaoro.

Rio Mavuba, capitaine du Losc, regrette la mauvaise première période de son équipe, éliminée mardi soir à Monaco (2-1). Et souligne que le groupe nordiste a été touché par la blessure du défenseur Adama Soumaoro.«Le Losc quitte la Coupe de France avec douleur. Comment avez-vous vécu la blessure de votre collègue défenseur Adama Soumaoro ?C'était dur de voir Adama sortir avec cette grosse blessure au-delà du résultat. Je pense qu'il est gravement touché. Il ne pouvait quasiment plus marcher. On a une grosse pensée pour lui. Après, au cours de cette première période moyenne, on est passés à côté. On a voulu réagir en deuxième. On l'a fait même si Monaco s'est procuré pas mal d'occasions. On aurait quand même pu revenir à 2-1 plus tôt dans le match. On va dire que l'on retient qu'en infériorité numérique, on n'a pas pris de but et on en a marqué un. On ne peut que retenir ça, malheureusement.Vous aviez testé la défense à trois à plat avec Patrick Collot. Jamais avec Franck Passi. L'entraîneur avait par ailleurs effectué huit changements par rapport à l'équipe qui a gagné à Bastia samedi (1-0). Fallait-il s'attendre à autre chose qu'un premier quart d'heure un peu perdu ?On a eu du mal à (se) mettre en place. Mais plus simplement, on a manqué d'agressivité. On n'est pas allé sur le porteur du ballon. On les a beaucoup laissé jouer. Donc, on n'a pas été bons. Après, la tactique, forcément, il a fallu bien l'assimiler. En plus, Monaco est une équipe intelligente (qui en a profité). Elle joue bien au ballon. On aurait pu mieux faire. Après, on est repassé à quatre (à plat) derrière. Ça a été un peu mieux. On avait plus de repères.Deux faits de jeu, en fait, brisent tout suspense. L'expulsion d'Arcus et la blessure de Soumaoro qui permet à Monaco d'inscrire ce deuxième but...Clairement. Je n'ai pas revu les images. Il est dur de juger s'il y avait rouge ou pas. On va faire confiance au corps arbitral. Et ensuite Adama tombe, ils marquent et c'est un tournant. C'est frustrant, mais que faire ? Le plus malheureux, c'est Adama.Ce qui est frustrant, c'est sans doute que vous avez été cohérents en seconde période alors que vous étiez en infériorité numérique. Avez-vous des regrets ?Ouais, c'est clair. A onze contre onze, on n'a pas montré notre vrai visage. Après, il y a eu un sursaut d'orgueil. Le coach a demandé (à la pause) de jouer pour Adama. Il y a eu beaucoup de choses qui ont fait que... On est restés plus groupés, plus compacts. On a su les mettre plus à mal, même s'ils ont eu pas mal d'occasions.La fin de saison risque-t-elle d'être un peu fade ?Il y a la volonté de bien finir ce championnat. Le coach a fait tourner pour récompenser certains mecs. On sait aussi que vendredi c'est un match important (réception de Nice). Si on veut basculer dans la première partie du classement, il faudrait peut-être gagner à domicile. Ça fait longtemps que cela ne nous est plus arrivé. A l'extérieur, on est plus cohérents, du moins dans les résultats. Mais là, à la maison, il faut faire du jeu. Nice joue très bien au ballon. Ils ont beaucoup de qualités techniques. Il va falloir que l'on se mette ou du moins que l'on essaye de se mettre à leur niveau. En tous cas au niveau de la détermination, il faudra faire plus.Franck Béria disait à la mi-temps au micro de Beinsports que le LOSC doit "arrêter de choisir ses adversaires". C'est une phrase lourde de sens...A domicile, je ne sais pas si on est timorés. Mais on n'était pas bien. J'espère qu'après cette victoire à l'extérieur (1-0 à Bastia), ça va nous faire du bien à la maison.»Passi : «Un groupe s'est reformé»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages